5 entreprises et marques qui ont changé de nom

·3 min de lecture
5 entreprises et marques qui ont changé de nom

Certaines marques et entreprises bien connues du grand public ont un jour décidé de changer de nom pour différentes raisons. En voici cinq.

Ben’s Original (anciennement Uncle Ben’s) 

Ne l'appelez plus jamais Uncle Ben’s. Accusée de racisme par le mouvement "Black Lives Matter", la célèbre marque de riz a définitivement changé de nom cette année pour devenir Ben’s Original, a annoncé sa société mère, le géant de l'agroalimentaire Mars, en septembre 2020. Dorénavant, les emballages oranges seront vendus sans le portrait emblématique de l'homme noir aux cheveux blancs. L’image de cet Afro-américain âgé, qui pouvait évoquer les plantations de riz exploitées grâce aux esclaves, disparaît après 77 ans de bons et loyaux services. 

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

"Nous avons écouté nos associés et nos clients et le moment est venu d’apporter des changements significatifs dans la société", indiquait Fiona Dawson, présidente mondiale de Mars Food, à la chaîne américaine CNN Business il y a un an. Parmi tous ces changements, seule la couleur orange du packaging reste pour ne pas totalement perdre les clients. 

Uncle Ben’s est devenu Ben's Original en 2021
Uncle Ben’s est devenu Ben's Original en 2021

Jaguar (anciennement SS)

Non, Jaguar ne s’appelle pas Jaguar depuis le début. Fondé il y a presque 100 ans, en 1922, le constructeur automobile britannique s’appelait Swallow Sidecar Company à l’origine. Les affaires de Swallow Sidecar, commodément appelée SS, vont plutôt bien. Sauf qu'après la Seconde Guerre mondiale, ces deux lettres deviennent synonyme d'horreur. Malgré le succès de la gamme "SS", la société dit stop pour éviter de prendre le risque de voir son nom accoler à l’organisation nazie du même nom. En 1945, la Swallow Sidecar Company devient Jaguar. 

TotalÉnergies (anciennement Total)

Pour verdir son image auprès du grand public, Total a tout changé ou presque cette année. Depuis le 28 mai dernier, le géant pétrolier français s’appelle désormais TotalEnergies. Avec ce nouveau nom, le géant pétrolier français souhaite ainsi donner un coup d’accélérateur à sa mue énergétique entamée depuis plusieurs années. "L’énergie se réinvente et ce chemin des énergies, c’est le nôtre. Notre ambition est d’être un acteur majeur de la transition énergétique. C’est pour cela que Total se transforme et devient TotalEnergies", résume le PDG de TotalEnergies, Patrick Pouyanné.

BlaBlaCar (anciennement covoiturage.fr)

Pour taper dans le mille, le nom d’une entreprise doit avoir au moins deux atouts : être indémodable et surtout aisément compréhensible par le plus grand nombre. C’est pourquoi covoiturage.fr, la célèbre plateforme de covoiturage, s’est mué en BlaBlaCar pour faciliter son développement en Europe. "Ce nom est compréhensible dans tous les pays, et il exprime parfaitement la convivialité des discussions en voiture lors des trajets en covoiturage", a justifié à l’époque Laure Wagner, responsable de la communication. 

À LIRE AUSSI >> Le court-voiturage, le moyen de transport domicile-travail de demain ?

"Je savais que je voulais un nouveau nom avec une seule voyelle et qu'il se prononce dans toutes les langues. Et surtout, il me fallait un nom qui porte la notion de communauté et de fonctionnalité. J'ai passé des nuits entières à faire des listes, j'ai écrit jusqu'à 250 noms, j'en ai gardé 30, puis 10", confiait en 2016 Frédéric Mazella, le président fondateur de BlaBlaCar, au Parisien. Avant de finalement opter pour BlaBlaCar. 

M&M’s (anciennement Treets)

Je vous parle d'un temps que les moins de trente-cinq ans ne peuvent pas connaître. M&M’s en ce temps-là ne s’appelait pas comme ça. Les Treets, lancés en 1955, ont disparu en 1986 lorsque l'américain Mars — encore lui —décida d'imposer le nom mondial de M&M’s du nom de leurs frères multicolores. Le bonbon star des années 80 était notamment connu pour sa célèbre pub : "fond dans la bouche, pas dans la main".

Les Treets, le bonbon star des années 80
Les Treets, le bonbon star des années 80

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles