Publicité

5 choses à savoir sur Daniel Kretinsky, le milliardaire qui veut racheter Casino

L'homme d'affaires tchèque Daniel Kretinsky à Paris en septembre 2019 (Crédits : Thomas SAMSON / AFP via Getty Images).

Francophile, magnat de l’énergie… Voici ce qu’il faut savoir sur l’homme qui souhaite racheter le géant de la distribution.

Cet homme d'affaire de 47 ans fait parler de lui avec sa frénésie d’investissements. Son dernier projet en date ? Prendre le contrôle du géant français de la distribution Casino dont il détient déjà 4,63% du capital. Mais Daniel Kretinsky n’en est pas à son premier coup d’éclat en France.

Il vient de République tchèque

Comme l’écrivain Milan Kundera, il est né à Brno, la deuxième plus ville la plus peuplée de République tchèque, après la capitale Prague. Sa mère enseignait le droit et a travaillé comme juge à la cour constitutionnelle, et son père comme prof d'informatique. Il a étudié le droit à l’université de sa ville natale, puis il est devenu avocat.

Il a fait fortune dans l’énergie

Sa fortune, estimée en 2023 à 8,3 milliards d’euros par le magazine Forbes, a plus que triplé depuis 2018. Elle s’est d’abord construite sur les énergies fossiles. En 2009, Daniel Kretinsky, avocat d’affaires trentenaire pour un groupe financier tchèque, prend la tête d’EPH, un groupe de production et de distribution d'électricité créée à partir de charbon et de gaz.

À ce poste, il a notamment acheté une large partie du gazoduc Eustream, qui traverse la Slovaquie et permet d’acheminer le gaz russe dans l'Union européenne. Un pari gagnant : l’an passé, l’entreprise a annoncé être devenue la première entreprise tchèque en termes de chiffre d’affaires.

Il est francophile

Francophile, il a fait une partie de ses études de droit à Dijon, et parle très bien français. C’est probablement pour cela, en partie, qu’il a multiplié ces dernières années les investissements en France. Après avoir acheté en 2019 deux centrales en Moselle et dans les Bouches-du-Rhône, Daniel Kretinsky est devenu en mars dernier le premier actionnaire du groupe Fnac Darty.

Et il a récemment jeté son dévolu sur Casino, logique pour celui qui est déjà présent dans le capital du distributeur allemand Metro et du géant britannique des supermarchés Sainsbury's.

Il s’intéresse (beaucoup) aux médias

Déjà propriétaire de médias tchèques, il a investi dans diverses publications chez nous, à travers CMI France, la filiale française de son groupe Czech Media Invest (CMI) : Marianne, Elle, Télé 7 jours, Franc-Tireur, Le Monde, TF1… Il a aussi tenté d’acheter M6, en vain, et envisagerait de s’offrir le média vidéo Loopsider.

En 2022, il a renfloué le journal Libération avec un prêt de 14 millions d’euros, pour garantir son financement jusqu’en 2026. Et il ne s’est pas arrêté là : en avril dernier, il a conclu une promesse d'achat avec Vivendi pour acquérir 100% du groupe Editis, numéro 2 de l’édition en France. À seulement 47 ans, l’homme d’affaires s’est constitué un portefeuille très divers et au rayonnement international.

Il pourrait racheter l’ASSE

Selon plusieurs médias, Daniel Kretinsky pourrait investir dans l’AS Saint-Etienne, dont le partenaire historique est Casino. Ce ne serait pas si surprenant : il est déjà propriétaire du Sparta Prague depuis 2004, et en 2022 il est devenu le deuxième actionnaire du club anglais de West Ham. Avec les Verts, ce milliardaire discret pourrait s'offrir un nouveau terrain de jeu.

VIDÉO - Salaire : ces entreprises où les PDG gagnent jusqu’à 1 000 fois plus que leurs employés