5 choses à savoir sur Ben & Jerry’s

Chaque mercredi, Yahoo vous invite à mieux connaître une entreprise. Petits secrets, anecdotes, histoires insolites, ne manquez pas l’occasion d’épater vos amis. Pour ce 97e épisode, devenez incollable sur le célèbre fabricant de glace américain : Ben & Jerry’s.

1 - Ben & Jerry’s est né dans l’une des régions les plus froides des USA

Souffrir en cours d’EPS peut mener à de grands succès. En 1963, Ben Cohen et Jerry Greenfield, deux jeunes New Yorkais de 12 ans, se rapprochent sur la piste d’athlétisme parce qu'ils sont les deux élèves les plus lents de la classe. Après l’université, les deux copains déménagent dans le Vermont dans un seul but : ouvrir une boutique de bagels.

Faute d’argent pour se procurer les machines à bagels, Ben Cohen et Jerry Greenfield se tournent finalement vers les crèmes glacées et prennent des cours par correspondance à 5 dollars pour apprendre le métier. Ils rassemblent leurs économies (environ 12 000 dollars) et ouvrent leur premier magasin en 1978 dans une station-service délabrée à Burlington, dans le Vermont, l’un des États les plus froids des États-Unis. Moins de dix ans plus tard, la société valait déjà 30 millions de dollars et vendait des glaces dans 35 États américains. Entre-temps, les pots de glace Ben & Jerry’s ont reçu le prix de "meilleure crème glacée au monde" décerné par le Times.

En 2000, les deux associés ont cédé leur bébé à Unilever pour 326 millions de dollars. Ce rachat, qui aura duré près de deux ans, permet à l’entreprise de garder son indépendance sur le plan social. Quarante-quatre ans après l’ouverture de la première boutique, la célèbre crème glacée est présente dans 43 pays sur tous les continents.

Ben Cohen et Jerry Greenfield, les deux fondateurs de la marque Ben & Jerry's (Crédit : REUTERS/Brian Snyder)
Ben Cohen et Jerry Greenfield, les deux fondateurs de la marque Ben & Jerry's (Crédit : REUTERS/Brian Snyder)

2 - Des glaces au coeur du conflit israélo-palestinien

Juillet 2021. En plein été, Ben & Jerry’s provoque la fureur en Israël en annonçant son intention d’arrêter de commercialiser ses crèmes glacées dans les territoires palestiniens occupés par l’État hébreu, au nom des "valeurs" portées par l’entreprise.

Häagen-Dazs, Ferrero, Nestlé… : Retrouvez tous nos épisodes ici

Dans une tribune publiée dans le New York Times, les deux fondateurs juifs de la société, sans plus aucun pouvoir de décision aujourd’hui, estiment qu’il s’agit de "l'une des décisions les plus importantes" prises par la société au cours de ses 43 ans d’histoire. "Lorsque notre entreprise a commencé à se développer à l'international, Israël a été l'un de nos premiers marchés étrangers. Nous étions alors, et restons aujourd'hui, des partisans de l'État d’Israël", justifient Ben Cohen et Jerry Greenfield. "Mais il est possible de soutenir Israël et de s'opposer à certaines de ses politiques, tout comme nous nous sommes opposés aux politiques du gouvernement américain", ajoutent les deux amis d’enfance.

Ce geste hautement politique du fabricant de glace américain a évidemment suscité une vague d’indignation en Israël. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, la ministre de l’Économie, Orna Barbivai, s'est laissée filmée ouvrant son congélateur pour ensuite mettre un pot Ben & Jerry’s dans la poubelle. Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a menacé le PDG d'Unilever, la maison-mère de Ben & Jerry's, de "sévères conséquences, y compris sur le plan légal."

Juin 2022. Près d’un an après cette "guerre des glaces", Ben & Jerry’s revient à contre-coeur en Cisjordanie car la maison mère, Unilever, a cédé les activités de Ben & Jerry’s à un distributeur israélien. "L'antisémitisme ne nous vaincra pas même quand il s'agit de glaces", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid, ajoutant qu'Israël "combat la délégitimation et les campagnes de BDS dans tous les domaines, moraux où économiques."

Mais l’histoire n’est pas terminée. Début juillet, le groupe américain Ben & Jerry's, a porté plainte contre sa maison mère Unilever afin de tenter de bloquer une opération ouvrant la voie à la reprise officielle de la vente de ses glaces dans les colonies israéliennes, en Territoires palestiniens.

3 - Une entreprise connue pour ses engagements progressistes

Depuis sa création en 1978, l’entreprise est connue pour ses prises de position et son militantisme assumé sur de nombreux sujets de société. Après la mort de Geroge Floyd, un homme noir asphyxié par un policier blanc qui fera ressurgir le mouvement Black Lives Matter, Ben & Jerry’s prend ouvertement position. "Le meurtre de George Floyd est le résultat d'une brutalité policière inhumaine perpétuée par une culture de suprématie blanche", commente la société sur Instagram.

Le géant des glaces a aussi cessé d’acheter des espaces publicitaires sur Facebook, accusé de ne pas faire assez contre les messages de haine. "Nous demandons à Facebook de prendre les mesures claires et sans équivoque préconisées par la campagne pour empêcher que sa plateforme ne soit utilisée pour diffuser et amplifier le racisme et la haine", a déclaré Ben & Jerry’s.

Le glacier américain s'est aussi de nombreuses fois prononcé en faveur du mariage homosexuel. Avant l’adoption de la loi en 2017 en Australie, les magasins australiens de la chaîne avaient pour consigne de ne jamais servir aux clients plusieurs boules du même parfum dans un même cône. "Beaucoup d’Australiens n’ont toujours pas le choix de se marier avec la personne qu’ils aiment. Nous croyons que l’amour a tous les parfums et que chacun devrait avoir le choix", expliquait le groupe américain à l'époque

Engagé contre toute les formes d'inégalités, le mastodonte des glaces l'est aussi pour la protection de l'environnement. La société a lancé une campagne marketing illustrée par une boule de glace bleue et verte accompagnée du slogan "quand c’est fondu, c’est foutu" afin de sensibiliser l’opinion publique à l’impact du réchauffement climatique sur notre planète, peu avant la COP21 à Paris en 2015. "Nous sommes légitimes dans cette démarche car les ingrédients que nous utilisons pour fabriquer nos glaces, comme le chocolat, les noix ou les bananes, sont produits dans l’hémisphère Sud, qui est particulièrement menacé par le changement climatique", souligne Btissam El Mantih, senior brand manager pour Ben & Jerry's France dans Stratégies.

4 - Ben & Jerry’s, l’ami des chiens

En plus de ses différents combats, le confiseur du Vermont n’oublie pas non plus… les chiens. L’an dernier, le glacier américain Ben and Jerry's a fait un pas de géant sur le très lucratif et dynamique secteur de la nourriture pour animaux de compagnie et lancé des petits pots de glace destinés au meilleur ami de l’homme. Les desserts pour chiens sont préparés avec une base de beurre de tournesol et tous les mêmes ingrédients qui entrent dans la vraie crème glacée Ben & Jerry’s. Il ne vous reste plus qu’à deviner si votre chien est plutôt saveur beurre de cacahuète et bretzels ou citrouille et cookies.

5 - Il existe un cimetière avec les saveurs oubliées

En 44 ans d’existence, l’entreprise a eu le temps de mettre au point toutes sortes de recettes plus ou moins réussies sur le plan gustatif. Si sa glace Cookie Dough est devenue au fil du temps son best-seller, d’autres sont tombées dans l’oubli pour différentes raisons. Pour leur rendre hommage, la marque du groupe Unilever a créé un cimetière "où chaque parfum possède sa pierre tombale marquée d'une épitaphe en son honneur."

Crème glacée à l'Irish Cream, aux patates douces, aux cannolis enrobés de chocolat et des pistaches grillées… Pas moins de 35 saveurs reposent dans ce cimetière de Waterbury, dans le Vermont. Le lieu est devenu une véritable attraction touristique puisque 250 000 visiteurs se pressent chaque année sur les tombes. On parie que la glace au parfum de chips rejoindra rapidement ses illustres prédécesseurs ?

VIDÉO - 5 choses à savoir sur Häagen-Dazs

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles