5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur Idris Elba

Raphaëlle Raux-Moreau

1. C'est aussi un DJ

Si Idris Elba n'avait pas été acteur, il aurait pu suivre de nombreuses autres voies ! Outre une carrière dans le football qu'il a rapidement envisagée dans l'enfance, le futur acteur de The Wire a failli dédier sa vie entière à la musique. A 8 ans, il faisait déjà le DJ pour les anniversaires de ses parents ou d'autres évènements familiaux. A 14 ans, il mixait avec son oncle dans des mariages. Et, finalement, après l'enfance et l'adolescence, Elba n'a jamais vraiment décroché.

Après avoir intégré la National Youth Music Theater, il est ainsi devenu DJ et a officié sous le pseudonyme DJ Big Driis ou Big Driss the Londoner, pratiquant en boîte ou lors de soirées. En 2006, il a sorti son premier EP, intitulé Big Man et, en 2007, il a même participé à l'album de Jay-Z, American Gangster, inspiré par le film homonyme dans lequel il tenait également un rôle.

Elba s'est lui aussi inspiré de ses propres rôles, notamment dans Mandela, un long chemin vers la liberté et Luther pour produire ses deux albums, Mi Mandela (2014) et Murdah Loves John (2015). Aujourd'hui encore, il continue de mixer, de rapper sur certains albums et même d'apparaître dans différents clips...


Idris Elba, le compagnon de Catherine Deneuve

2. Au début de sa carrière, il a donné la réplique à Catherine Deneuve 

Difficile de le croire. Et pourtant ! Avant de rejoindre l'univers Marvel (Thor, Avengers), avant de plonger dans l'action (Pacific Rim, Star Trek sans limites ou Prometheus) ou avant d'incarner Mandela, Idris Elba a vu sa carrière au cinéma débuter... dans un film français ! Le tout premier film dans lequel l'acteur britannique, un temps envisagé pour être le nouveau visage de James Bond, est apparu est en effet la comédie Belle Maman. 

Dans ce film, Vincent Lindon tombe amoureux de sa belle-mère, alias Catherine Deneuve, le jour de son mariage avec sa fille, Mathilde Seigner. Dans cet imbroglio amoureux et familial, Elba interprétait alors le rôle de Grégoire, l'amant, jeune et un brin jaloux, de Catherine Deneuve. On le voit notamment se faire déshabiller par certaines invitées du mariage dans la fameuse scène où Catherine Deneuve chante "Marcia Baila" des Rita Mitsouko dans les toilettes ! De l'eau a, depuis, heureusement coulé sous les ponts pour Idris Elba. 


Idris Elba dans le documentaire qui lui est consacré

3. Il est devenu kickboxeur professionnel

Comme si ses carrières au cinéma, à la télévision et dans la musique ne lui suffisaient pas, Idris Elba a récemment tenté de relever un pari aussi fou que personnel : devenir kickboxeur professionnel en seulement un an. Cette expérience a été retracée sans artifices dans le documentaire en trois volets, Idris Elba : Fighter, diffusé sur la chaîne Discovery Channel en janvier dernier.

A corps perdu, l'acteur se plongeait, sans véritable expérience exceptée une petite pratique dans sa vingtaine, dans l'un des sports les plus sanglants au monde. Pour cela, il s'est entraîné aux arts martiaux et au kickboxing à travers le monde entier, de Cuba jusqu'en Thaïlande, afin de participer à au moins un combat professionnel. Un projet personnel qu'il portait en lui depuis toujours et qu'il a pu réaliser amplement puisqu'il a réussi à vaincre lors de son premier combat pro le kickboxeur hollandais Lionel Graves. 

C'est loin d'être la première fois que l'acteur tente de dépasser ses limites physiques. Il y a quelques années, ce fan de foot s'était également immergé dans la course automobile, une autre de ses passions qu'il souhaitait développer. A cette occasion, il avait d'ailleurs battu un record de vitesse, le "Flying Mile", imbattu depuis 88 ans.


En couverture du célèbre magazine en septembre 2015

A force de se dépasser et d'être présent sur tous les fronts, Idris Elba est, sans le vouloir, entré dans l'histoire. En 2015, l'acteur est en effet devenu le tout premier homme à faire la couverture du sulfureux magazine Maxim. D'ordinaire, le magazine dédié à la gente masculine réserve sa couverture à des actrices ou des chanteuses, le plus souvent dénudées ou posant de manière sexy. 

Mais, pour le numéro de septembre 2015, la nouvelle rédactrice en chef de l'époque, recrutée pour rebooter le magazine et en faire un produit plus luxueux, avait tenté ce choix audacieux, expliquant à Racked : "C'est la toute première fois [que l'on fait ça] et il n'y avait personne d'autre d'aussi badass dans le monde qu'Idris (....) Il est la parfaite incarnation de ce que je pense être le nouvel homme Maxim. Il a plusieurs dimensions, il est complexe, sophistiqué mais il a les pieds sur terre. Sur le tournage, je me disais : 'Est-ce qu'il y a quelque chose que ce mec ne sait pas faire ?'"


Elba dans "Ab Fab", "The Wire" et "Guerrilla"

C'est un grand monsieur des séries

Certes, Idris Elba a ouvert ses bras en grand au cinéma mais il n'a jamais cessé, pour autant, d'être un acteur qui s'épanouit à la télévision. De son début de carrière à aujourd'hui, Elba aime les séries et elles le lui rendent bien. 

A ses débuts au milieu des années 90, le jeune acteur débutant a ainsi fait ses premières armes à la télévision britannique, apparaissant notamment dans le rôle d'un gigolo dans la série culte Absolutely Fabulous (1995). Après une incursion dans le soap Family Affairs (1997), il a obtenu son premier rôle d'importance dans la minisérie fantastique UltraViolet (1998). C'est en 2001 que les téléspectateurs américains le découvrent dans un épisode de New York Police Judiciaire avant que l'acteur ne décroche le rôle qui changera sa vie : celui de Stringer Bell dans The Wire. 

Un rôle qui sera à la fois une bénédiction et une malédiction, tant l'étiquette de Stringer a été difficile à décoller et sa prestation difficile à dépasser. S'il restera toujours le fameux et charismatique businessman de The Wire, Idris Elba a tenté de dépasser ce personnage iconique en allant vers des rôles secondaires au cinéma mais c'est à nouveau la télévision qui lui a offert un autre de ses meilleurs rôles, celui du détective Luther. A cette même période, il s'essaiera aussi à la comédie avec The Big C et The Office. 

Depuis, Elba a fait sa place au cinéma mais n'en a point oublié la télévision. En ce mois d'avril, l'acteur, prochainement héros de La Tour Sombre, fait d'ailleurs son retour avec Guerrilla. Une minisérie créée par John Ridley (American Crime) qui suit l'histoire d'un couple engagé en politique (Freida Pinto & Babou  Cissay) dont la relation amoureuse et les valeurs sont remises en cause lorsqu'ils libèrent un prisonnier politique et forment une cellule underground dans le Londres des années 70 en plein "Black Power".

Guerrilla, la nouvelle série d'Idris Elba, est en ce moment diffusée aux Etats-Unis :

 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages