5 choses à savoir sur le télescope spatial James-Webb qui doit décoller le 24 décembre

·2 min de lecture

Le lancement du télescope spatial James-Webb s'approche à grands pas, malgré un énième report annoncé par l'ESA et la Nasa le 14 décembre. Le nouveau fleuron de l'observation spatiale, devrait décoller le 24 décembre depuis la base de Kourou en Guyane. Le James Webb Space Telescope (JWST), pointé comme le successeur d'Hubble, est aussi un véritable référentiel à records : budget colossal, conception étendue sur plusieurs décennies, de nombreux retards à son actif... Retour sur cinq faits marquants qui ont forgé la réputation de l'un des plus ambitieux projets de ces 30 dernières années.

Le télescope spatial James-Webb est un appareil colossal : son miroir primaire a un diamètre de 6,5 mètres tandis que son pare-soleil a la taille d'un terrain de tennis. © Nasa, Chris Gunn
Le télescope spatial James-Webb est un appareil colossal : son miroir primaire a un diamètre de 6,5 mètres tandis que son pare-soleil a la taille d'un terrain de tennis. © Nasa, Chris Gunn

1. Un projet élaboré en 25 ans

Vingt-cinq ans, c'est la durée comprise entre les premières ébauches du télescope James-Webb et son lancement à la fin de l'année 2021. L'aventure du JWST a débuté en 1996, sous un autre nom : le Next Generation Space Telescope (télescope spatial nouvelle génération). La Nasa décide de lancer la construction d'un télescope spatial à faible coût, à 500 millions de dollars. Le Next Generation Space Telescope est déjà envisagé comme le successeur spirituel d'Hubble, lancé en 1990. Très vite, les retards vont croître, provoquant le glissement des dates de lancement, des années 2000 aux années 2010, puis finalement à 2021. Les reports de la Nasa et l'ampleur du projet vont rapidement faire exploser le budget initial.

2. Un télescope à 10 milliards de dollars

Avec le James-Webb, la Nasa souhaite créer un télescope spatial novateur, performant mais à faible coût. L'administration plafonne ainsi le budget initial à 500 millions de dollars. En 1998, soit deux ans après les premières ébauches du Next Generation Space Telescope, les premiers retards induisent une augmentation de l'enveloppe allouée au projet. La conception du JWST atteint ainsi 1 milliard de dollars. Ce chiffre...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles