5 choses à savoir sur Christine Kelly

Laetitia Reboulleau
·3 min de lecture
PARIS, FRANCE - MAY 27: Journalist Christine Kelly attends the 2019 French Tennis Open - Day Two at Roland Garros on May 27, 2019 in Paris, France. (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)
(Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)

Au cœur de l'actualité à cause de son émission qui invite régulièrement Eric Zemmour, la journaliste Christine Kelly suscite bien des interrogations depuis quelques jours. Dans un tweet, elle a laissé entendre qu'un reconfinement pourrait avoir lieu très bientôt. Mais qui est la star de CNews ?

Christine Kelly, enfant battue

L'enfance de la journaliste a été une période particulièrement difficile. Dans les colonnes du magazine Gala, il y a quelques jours, elle confiait avoir été longtemps "une enfant battue, mais j'ai aussi été séquestrée jusqu'à l'âge de mes vingt ans." Pourtant, elle a fait le choix de pardonner ces violences à ses parents : "Sans le pardon, impossible d'avancer dans la vie. Le pardon libère et permet de se construire. J'ai donc pardonné à ma mère à vingt ans, à mon père trente ans, quand ils ont reconnu le mal qu'ils m'ont fait."

Une ancienne membre du CSA

À l'heure où la télévision fait régulièrement polémique, que ce soit à cause de la présence et des propos d'Eric Zemmour sur CNews ou des différents événements sur le plateau de Touche pas à mon poste, le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) est régulièrement sollicité. Cet organisme, Christine Kelly le connaît bien, puisqu'elle en a fait partie de janvier 2009 à janvier 2015.

Victime de menaces de mort

Dans son émission Face à l'info, Christine Kelly accueille Eric Zemmour, qui a pour mission de débattre avec les autres invités. Mais, à de nombreuses reprises, le polémiste a utilisé cette plateforme pour tenir des propos haineux, qui ont été signalés par de nombreux téléspectateurs. Victime collatérale, la journaliste a été associée à ce dernier, et reçoit depuis de nombreuses menaces de mort de la part des mécontents...

Le drame de sa vie

Discrète sur sa vie privée Christine Kelly a accepté de se confier sur une épreuve qui a bien failli détruire sa vie il y a quelques années : ses deux enfants, des jumeaux, sont mortes in-utero. Dans les colonnes du magazine Gala, elle expliquait : "C'était en 2001, j'attendais des jumeaux. Hélas, je les ai perdus tous les deux alors que j'étais très avancée dans ma grossesse. Une expérience terrible et très douloureuse. (...) J'ai eu la chance de voir les bébés avant qu'on ne les emmène, ce qui m'a permis de faire le deuil." Une expérience qui rappelle celle récemment vécue par Chrissy Teigen et John Legend.

Un tweet qui fait polémique

Le 17 octobre dernier, Christine Kelly a surpris de nombreuses personnes en affirmant que des "mais internes à des grandes entreprises" annonçaient un reconfinement pour le 26 octobre prochain. Le tweet en question a été partagé à plus de 4 000 reprises et a été beaucoup remis en question, d'autant qu'il n'est étayé par aucune preuve... Et que la date annoncée arrive à toute vitesse.

A LIRE AUSSI

> Maïwenn : "C'est fou ce que les féministes peuvent dire comme conneries"

> Dix pour cent : une scène sur les César choque les féministes

> Kaamelott encore repoussé : le film d'Alexandre Astier va-t-il finir sur Salto ?