5 choses à savoir sur Benoît Magimel

5 choses à savoir sur Benoît Magimel

Acteur français emblématique, récompensé à de nombreuses reprises, Benoît Magimel fait partie des figures importantes du cinéma français. Dans quelques mois, il partagera avec Catherine Deneuve l'affiche du film De son vivant. Zoom sur un comédien qui a su remonter la pente après des années difficiles. 

Benoît Magimel, un acteur de talent 

Depuis le début de sa carrière en 1988, alors qu'il n'avait que 14 ans, Benoît Magimel a eu l'occasion de tourner dans des films devenus cultes. Il a fait ses premiers pas dans La vie est un long fleuve tranquille, avant de s'illustrer dans La Haine, Les enfants du siècle ou encore Les Rivières pourpres 2. Résultat : il a reçu de multiples récompenses. En 2001, il a été particulièrement salué pour son rôle dans La Pianiste, qui lui a valu un Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes, ou encore pour La Tête Haute, qui lui a valu un César du meilleur acteur dans un second rôle en 2016. Benoît Magimel a tapé dans l'oeil de deux réalisateurs français. D'un côté, Florent Emilio-Siri, qui a fait appel à lui pour Une minute de silence en 1998, Nid de guêpes en 2002, L'Ennemi intime en 2007 et Cloclo en 2012, et de l'autre Olivier Dahan pour Déjà mort en 1998 et Les Rivières pourpres 2 en 2004.

Son père, un manque cruel pour Benoît Magimel

Dans son nouveau long-métrage, Lola vers la mer, Benoît Magimel incarne un père qui a bien du mal avec la transition de sa fille transgenre. Dans une interview accordée au magazine Elle, il confie avoir lui aussi eu une relation compliquée avec son père : "C'est justement quand j'ai commencé à me mettre à la place de Philippe que le film m'a touché. Vu la relation que j'ai eue avec mon père, j'ai compris que, pour moi aussi ça aurait été très compliqué d'avoir une Lola comme fille... J'ai été élevé par ma mère, je ne voyais mon père qu'un week-end sur deux, à une époque où les pères s'impliquaient peu dans l'éducation."

Les problèmes avec la drogue de Benoît Magimel 

Si sa carrière est un sans faute ou presque, c'est dans sa vie privée que Benoît Magimel a rencontré des difficultés. En 2014, il renverse une piétonne alors qu'il conduit sous l'emprise de stupéfiants et sans permis. Condamné en appel, il sera de nouveau interpellé quelques mois plus tard en possession d'héroïne. L'acteur a confié se battre depuis plusieurs années contre la drogue, mais semble avoir repris le dessus : "Je prends un traitement de substitution et je me rends régulièrement aux Narcotiques Anonymes. Je vois également un médecin spécialisé dans ce domaine tous les deux mois. Et je fais aussi une thérapie, en parallèle. (…) Je n’ai pas de consommation festive. Je consomme seul, et avec beaucoup de honte.(…) Parfois il y a des rechutes mais j’essaye de tenir", avait-il expliqué face à la justice. 

Un papa inquiet pour la sécurité de sa fille 

Difficile de rester serein face à l'évolution de notre société, et les combats auxquels les femmes sont de plus en plus confrontées. Benoît Magimel ne s'en cache pas : il s'inquiète pour sa fille aînée, âgée de 19 ans. "Parfois, elle est presque trop optimiste. Je veux qu'elle fasse de la boxe, je lui ai dit. Je veux qu'elle puisse se défendre face à ces mecs qu'on a élevés dans le culture de leur puissance", a-t-il confié au magazine Têtu

Benoît Magimel continue à enchaîner les projets 

En 2019, le comédien était à l'affiche de trois longs métrages : Nous finirons ensemble de Guillaume Canet, Lola vers la mer de Laurent Micheli, et Une fille facile de Rebecca Zlotowski. En 2020, il retrouvera Catherine Deneuve sur le tournage du film De son vivant, dès que la comédienne se sera remise de son AVC

A LIRE AUSSI

Benoît Magimel se confie sur son rôle de père et explique pourquoi il pousse sa fille à faire de la boxe

Benoît Magimel donne des nouvelles de l'état de santé de Catherine Deneuve

Benoît Magimel : Ses rares confidences sur ses déboires judiciaires