De 5 à 7 millions de personnes ont eu recours à l'aide alimentaire en 2020, selon le rapport du Secours catholique

·2 min de lecture
Distribution d'aide alimentaire par le Secours catholique le 3 avril 2020 à Toulouse (AFP/Lionel BONAVENTURE)

"Entre 5 et 7 millions de personnes" ont eu recours à l'aide alimentaire en 2020 alerte le Secours catholique dans son rapport annuel sur l'état de la pauvreté en France publié jeudi, s'appuyant sur les données de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS).

Le niveau de vie médian des personnes aidées par le Secours catholique s'établit cette année à 537 euros, soit six euros de moins par rapport à l'an dernier, un chiffre qui reste en deçà du seuil de pauvreté fixé en 2018 à 1.063 euros. Après le besoin d'écoute, l'aide alimentaire est la première demande exprimée par les ménages accompagnés par le Secours catholique.

"C'est une humiliation que notre pays inflige à près de 10% de sa population", a souligné Véronique Devise, présidente de l'association.

Pour faire face à l'urgence alimentaire de ses bénéficiaires les plus démunis, le Secours catholique a distribué 5 millions d'euros, soutenus par l'État, sous forme de chèques-services d'une valeur maximale de 50 euros en 2020.

Cette solution a permis à 67.000 ménages d'acheter des produits alimentaires et d'hygiène de leur choix. Une solution "très appréciée par les bénéficiaires qui peuvent choisir ce qu'ils mettent dans leur panier", a expliqué Amélie Prou, directrice de l'épicerie solidaire "Ma p'tite échoppe" à Antony (Hauts-de-Seine), soutenue par le Secours catholique.

Pour son rapport annuel qui compile des données de 2020, le Secours catholique a mené une étude sur 1088 ménages attributaires de l'aide alimentaire d'urgence proposée sous la forme des chèques-services. Les couples avec enfants (37,7%) et les mères isolées (31,7%) sont les profils les plus représentés. 27% des sondés affirment ne pas s’alimenter pendant une journée entière ou davantage.

"On ne peut se mettre à la place d'une mère qui se prive de manger pour ses enfants", s'inquiète Amélie Prou.

"La vie est de plus en plus chère, ici j'ai vraiment trouvé mon bonheur", a expliqué à l'AFP Sophia *, une adhérente et bénéficiaire.

Les 61.300 bénévoles du Secours catholique sont venus en aide à près de 777.000 personnes en 2020 contre 1,39 million en 2019. Le nombre de bénéficiaires a chuté en raison des contraintes d'organisation rencontrées par l'association lors des deux confinements de 2020.

* prénom modifié à la demande de l'intéressée.

lpa/pga/it

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles