Le 4e vol de l'hélicoptère Ingenuity sur Mars n'a pas eu lieu

·2 min de lecture

Le quatrième vol de l'hélicoptère Ingenuity sur Mars prévu jeudi 29 avril 2021 n'a pas eu lieu, l'engin n'ayant pas décollé, a annoncé la Nasa, qui a indiqué être en train d'analyser les données et prévoir une nouvelle tentative vendredi.

"Les données reçues (...) jeudi matin montrent que l'hélicoptère n'a pas réalisé son quatrième vol comme prévu", a déclaré dans un communiqué le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de l'agence spatiale américaine. Il "n'est pas passé en mode vol, ce qui est requis pour que le vol ait lieu", a-t-elle expliqué. "L'hélicoptère est bonne santé" et ce retard "n'empêche pas de futurs vols", a toutefois rassuré la Nasa. Une nouvelle tentative sera effectuée vendredi, à 10H46 sur la côte Est américaine (16H46 en France) -- mais les premières données n'arriveront sur Terre que vers 13H30 (19H30 en France).

"L'équipe de l'hélicoptère sur Mars a déjà rempli les objectifs associés à cette technologie de démonstration"

L'hélicoptère devait jeudi tenter de voler plus longtemps (117 secondes) que lors de son troisième vol dimanche (80 secondes), en parcourant une plus grande distance, plus vite (3,5 mètres par seconde au lieu de 2 mètres par seconde). Ce quatrième test doit ainsi commencer à pousser Ingenuity dans ses retranchements après trois succès, dont le premier le 19 avril, avec un vol stationnaire qui était le premier d'un engin motorisé sur une autre planète. "Rappelons que l'équipe de l'hélicoptère sur Mars a déjà rempli les objectifs associés à cette technologie de démonstration", a tweeté Thomas Zurbuchen, administrateur associé pour la science à la Nasa, peu après l'annonce du test avorté. "Ils ont prouvé qu'il était possible de voler sur Mars !"

La mission de Perseverance : chercher des traces de vie ancienne sur Mars

Un défi de taille, car l'air martien est d'une densité équivalente à seulement 1% celle de l'atmosphère terrestre. C'est pourquoi la Nasa a dû concevoir un engin ultra-léger (1,8 kg), qui ressemble en réalité davantage à un gros drone, et dont les pales tournent bien plus vite que celles d'un hélicoptère standard. Ingenuity est arrivé sur la planète Rouge le 18 février à bord du rover Perseverance, duquel il s'est ensuite décroché. La fenêtre d'Ingenuity po[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi