4e vague : la surprenante baisse des infections au Royaume-Uni et en Europe

·2 min de lecture

« Nous nous orientons inévitablement vers les 100.000 cas par jour », affirmait le 18 juillet dernier le célèbre épidémiologiste Neil Ferguson à la BBC. Le ministre de la Santé Sajid Javid expliquait lui aussi que les dernières levées des restrictions sanitaires (Freedom Day) allaient entraîner une flambée des infections. Le pays connaissait alors une flambée endémique fulgurante, avec un nombre de cas quotidiens multiplié par cinq en un mois. Pourtant, 12 jours après le pic de 54.183 contaminations constaté le 17 juillet, le nombre de cas positifs est retombé comme un soufflé à 27.734 cas le 28 juillet. Une chute aussi brutale que l’ascension foudroyante de cette quatrième vague, et ce en plein relâchement des mesures sanitaires et notamment la fin du port obligatoire du masque en intérieur.

Une multitude de facteurs invoqués pas très convaincants

Cette mystérieuse décrue laisse les scientifiques pantois. Un certain nombre de facteurs sont avancés pour expliquer l’amélioration de la circulation, comme le grand nombre de personnes ayant choisi de s’isoler car identifiées comme cas contact, ou le début des vacances d’été (qui ont commencé la semaine dernière en Angleterre). Une ironie quand on pense qu’en France les vacances sont accusées de propager le virus. La météo, également invoquée, aurait aussi « favorisé les activités extérieures », ce qui aurait limité la diffusion du virus, explique Stephen Griffin, professeur agrégé à l'École de médecine de l'université de Leeds. Une autre théorie est que le championnat d'Europe de football en juin et juillet a entraîné une vague de Covid de courte durée au Royaume-Uni, la foule s’étant agglutinée dans les stades et les pubs. Mais le principal facteur invoqué est bien entendu l’immunité croissante, induite par le vaccin ou l’infection. 92 % des adultes au Royaume-Uni sont maintenant susceptibles d'avoir des anticorps Covid-19, selon l'Office for National Statistics, soit parce qu'elles ont eu le virus dans le passé,...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles