"Cette 4e vague, on peut l'arrêter" : Martin Hirsch refuse d'être fataliste

·1 min de lecture

l livre sûrement l’un des plus beaux messages durant cette crise sanitaire. Martin Hirsch, le directeur de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) explique à RTL l’échappatoire de cette crise sanitaire qu’il entrevoit : “Le vaccin, il nous permet de faire vivre la devise républicaine”. Ce jeudi 29 juillet, au micro de la radio, il explique que la devise française pourrait bien freiner l’avancée du coronavirus : "Liberté d'aller et venir plutôt que de se confiner. Égalité. Le virus déteste l'égalité. Il va chercher les pauvres, les gens fragiles. Le vaccin en France est disponible pour tous, on est égaux devant le vaccin. Fraternité, car le vaccin permet en se vaccinant soi-même de protéger tous les autres, de protéger ceux qu'on aime."

Et pourtant, l’ancien président d’Emmaüs France pourrait se montrer bien plus pessimiste. Devant le journaliste Stéphane Carpentier, il évoque la situation des urgences devant cette quatrième vague de contamination : “Les gens appellent le 15 pour 36 000 motifs, et on isole les appels avec le motif suivant, “je pense que j’ai les symptômes du Covid”. Le nombre d’appels pour cela a triplé. De la même manière, (…) on regarde tous ceux qui viennent aux urgences avec le Covid, et là aussi, ça augmente.” Martin Hirsch, au contraire de ces indicateurs de crise, rassure : “cette quatrième vague, on peut l’arrêter”. Le directeur de l’AP-HP introduit au journaliste cette arme anti Covid qui permettrait de freiner l’épidémie : “La grande, grande (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Laurence Boccolini : cette remarque choquante sur son physique
Edouard Philippe place ses pions : cette décision qui va faire parler
"Ils me tueront peut-être d’une balle" : Emmanuel Macron inquiet après la crise des Gilets Jaunes
"On a menti" : Emmanuel Macron fait un aveu surprenant
JO 2021 : Yohann Ndoye-Brouard disqualifié et moqué, le nageur révèle être atteint d’une maladie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles