450 invités, 21 coups de canon... À quoi va ressembler la cérémonie d'investiture de Macron samedi?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le président de la République Emmanuel Macron lors de la cérémonie d'investiture à l'Élysée, le 14 mai 2017. - Francois Mori / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Prélude à la nomination d'un nouveau gouvernement, la cérémonie d'investiture du président réélu se tient ce samedi 7 mai à 11h au Palais de l'Élysée et ne durera pas plus d'une heure et demi.

Pas de remontée triomphale des Champs-Élysées, pas de visite à l'Hôtel de Ville. À l'image de ses prédécesseurs réélus - François Mitterrand en 1988 et Jacques Chirac en 2002 - Emmanuel Macron a choisi la sobriété, selon ses équipes, pour sa cérémonie d'investiture, programmée samedi 7 avril à 11h dans la salle des fêtes du Palais de l'Élysée et à suivre en direct sur BFMTV.

"Elle sera courte et devrait durer entre une heure et une heure et demi", précise l'Élysée. L'hommage aux militaires sera particulièrement appuyé et les invités donneront la direction du quinquennat qui s'ouvre, selon la volonté du président, indique l'organisation.

Cette date du 7 mai n'a pas été choisie au hasard. Le mandat court normalement jusqu'au 13 mai à minuit, le but était ici de laisser ensuite le champ libre aux commémorations du 8 mai 1945, selon l'Élysée. C'est également la date anniversaire de l'élection d'Emmanuel Macron en 2017.

450 invités

Selon le protocole, ce rituel républicain de reconnaissance commencera par la lecture des résultats officiels du second tour de la présidentielle. Ils seront proclamés par le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius. Après quoi Emmanuel Macron sera reconnu Grand-Maître de la Légion d'honneur. Le grand chancelier, le général Pugat, lui présentera l'imposant collier en or de l'ordre sur un coussin. Il prononcera alors la phrase traditionnelle: "Nous vous reconnaissons comme grand maître de la Légion d'honneur."

Devant des invités politiques tels que "François Hollande et Nicolas Sarkozy, Édouard Philippe, Christophe Castaner ou encore Nicole Belloubet", Emmanuel prononcera ensuite son discours d'investiture. Ce dernier devrait durer une quinzaine de minutes et le nouveau président y donnera le ton du prochain quinquennat.

Chaque président a à cœur d'imprimer cette cérémonie. Pour Emmanuel Macron, cela passe par le choix des personnalités conviées - 450, hors familles et proches, ce qui est "dans la moyenne des cérémonies d'investiture", fait remarquer le Palais. Le président a tenu à ce que "ceux qui ont marqué le dernier quinquennat et ceux qui donneront la patte du prochain soient présents".

"Il y aura des représentants de la santé, de la jeunesse, des maires, des sportifs, des chefs d'unité de combattants morts pour la France, des soutiens et amis, ainsi que des représentants des corporations patronales et syndicales", liste-t-on à l'Élysée.

Bagad de Lann-Bihoué

À l'issue de la cérémonie, le président de la République se dirigera vers le jardin de l'Élysée. Selon la tradition, il rendra un hommage au drapeau national au son de la Marseillaise, "une façon de rendre les honneurs aux Français". Il passera ensuite en revue les troupes militaires - 160 militaires en tout - sur l'air d'Entre Terre et Mer, un Bagad de Lann-Bihoué, joué par la Marine nationale.

Parmi les détachements militaires présents, on trouve entre autres un régiment des forces spéciales engagé dans la lutte contre le terrorisme au Sahel et des éléments de la Légion étrangère, "paroxysme de l’intégration à la République".

La musique a été spécifiquement demandée par le président "parce que c'est l'ensemble de musiques qui a marqué de nombreux hommages nationaux comme ceux des commandos marins morts en 2019", explique l'Élysée.

21 coups de canon

Au même moment, à quelques kilomètres de là, 21 coups de canon seront tirés depuis les Invalides, selon la tradition héritée de l'Ancien régime. "C'est une tradition qui vient du début du déploiement de l'artillerie de marine", raconte le Palais.

"Il était d'usage de décharger les canons quand on arrivait quelque part pour montrer qu'on arrivait de façon pacifique et qu'on était content d'accoster. Sept coups étaient tirés. On estime que les batteries à terre avaient plus de poudre, donc pour répondre aux coups des canons, elles en tiraient trois fois plus: 21, le compte est bon".

Prélude à la nomination du nouveau Premier ministre et du futur gouvernement, cette investiture précédera une séquence médiatique rythmée pour le chef de l'État. Dès le lendemain, il participera à la cérémonie de la victoire du 8 mai 1945 à l'Arc de Triomphe et sur les Champs-Élysées.

Le lendemain, 9 mai, journée de l'Europe, il se rendra à Strasbourg où il tiendra un discours. Le même jour, Emmanuel Macron se rendra à Berlin rencontrer Olaf Scholz pour son premier déplacement à l'étranger depuis son élection.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - LREM change de nom et devient "Renaissance" annonce Stanislas Guerini

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles