Plus de 44.000 animaux pris en charge en 2022 par la SPA, surtout des chats

La SPA a pris en charge 44.199 animaux abandonnés en 2022, égalant presque un record de 2019, dont 27.940 chats, a-t-elle annoncé à l'AFP lundi.

Outre les petits félins, la Société protectrice des animaux a hébergé l'an dernier 13.373 chiens, 160 équidés et 2.726 nouveaux animaux de compagnie ou NAC (lapins, cochons d'inde, gerbilles...), ainsi que des animaux de ferme, dans ses 63 refuges et Maisons SPA.

Du côté des adoptions, 41.186 animaux ont trouvé un nouveau maître, dont 26.024 chats, 12.646 chiens et 2.389 NAC.

Il s'agit d'"un nombre d'adoptions proche du record de 2019 et (d')une augmentation de 2,6% par rapport à 2021", a dénombré la SPA dans un communiqué.

La SPA s'inquiète par ailleurs de devoir faire face à une difficulté émergente ces dernières années, celle des chiens à besoins particuliers. Ils représentent environ 20% de ses pensionnaires et il est difficile de les confier à des maîtres sans expérience.

"L'acquisition de certains chiens à la mode avec des besoins spécifiques (tels que le Berger australien, le Berger belge, le Malinois, l'American Staffordshire terrier...) nécessite des connaissances et des attentions particulières auxquelles tous les maîtres ne sont pas forcément en capacité de répondre".

Les défenseurs des animaux déplorent également la recrudescence des abandons des NAC, en hausse de 34% depuis 2019.

"Ces animaux +coups de cœur+ sont l'incarnation même du combat contre l'animal-objet", estime la SPA qui "milite pour que la loi sur la maltraitance animale, interdisant la vente en animalerie de chiens (et) de chats dès 2024, soit étendue à ces animaux".

"Ce bilan d'activité laisse présager une année 2023 importante en termes de challenges à relever. La crainte des conséquences de l'inflation sur les ressources de la SPA - qui ne vit que de la générosité du public - et sur l'activité des refuges est présente", s'inquiète Jacques-Charles Fombonne, son président.

L'année 2022 a été également intense sur le front de la maltraitance animale. La SPA a traité 23.800 signalements en 2022, soit une progression de 52%.

Pour remplir cette mission, la SPA a notamment recruté plus de 250 délégués-enquêteurs afin de renforcer le maillage territorial. Les Pôles juridique Protection Animale et Investigations de la SPA ont ainsi pu sauver 4.400 animaux maltraités.

it/tq/uh/or