Plus de 400 millions de morceaux de plastique découverts sur un archipel

Dans une étude publiée dans la revue Nature Scientific Reports, une biologiste fait état d’une triste trouvaille sur des atolls nichés dans l’océan Indien : des centaines de milliers de fragments de plastique.

Des centaines de millions de fragments de plastique sont échoués sur un archipel de l'océan Indien, signe supplémentaire de l'ampleur de cette pollution mondiale, ont annoncé jeudi des chercheurs. Au total, plus de 400 millions de fragments ont été découverts, pesant quelque 238 tonnes, sur les rivages de sable blanc des iles Cocos, un groupe de 27 atolls peuplé de quelques centaines d'habitants, à 2.100 km à l'ouest de l'Australie.

Mais selon la biologiste Jennifer Lavers, dont l'étude est parue jeudi dans la revue Nature Scientific Reports, ces morceaux en surface ne sont que le sommet de l'iceberg. La chercheuse de l'Université de Tasmanie n'est pas surprise: «Je travaille depuis une quinzaine d'années sur des iles isolées, et toutes ont subi ce type de débris», a-t-elle dit à l'AFP. Mais «ce qui m'a le plus surprise c'est qu'en creusant dans les sédiments, la quantité ne diminue pas».

Un bernard l'hermite a utilisé un capuchon en plastique en guise de coquille.

Un bernard l'hermite a utilisé un capuchon en plastique en guise de coquille. © Jennifer Lavers/Caters/SIPA

Selon l'équipe, la quantité réelle de plastique sur les plages étudiées, dans les différentes couches de sable, équivaudrait à jusqu'à 26 fois le volume des fragments visibles en surface. Pour ces chercheurs, les études globales sur les déchets tendent donc à «sous-estimer drastiquement l'ampleur de(...)


Lire la suite sur Paris Match