40 millions

Libération.fr

C’est le montant de la sanction que l’Autorité de la concurrence a annoncé jeudi avoir infligé à SFR (propriétaire de Libé). Et ce pour ne pas avoir respecté, lors de son rachat par Numericable en 2014, des engagements relatifs à un contrat de co-investissement dans le déploiement de la fibre signé en 2010 avec son concurrent Bouygues Telecom. L’opérateur dispose de douze mois pour réaliser ses engagements faute de quoi l’autorisation de rachat de SFR par Numericable pourrait être retirée. SFR a contesté «cette décision totalement à charge, les arguments qui la fondent et le montant de la sanction» et assure qu’il «fera appel».

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

10 jours pour inverser la courbe
Aux assises, la fragile «légitime défense» d’un policier
Diaporama
Pourquoi les créations d’emplois sont au plus haut depuis 2007
Des produits d’entretien qui décapent la santé

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages