40 ans plus tard, ce petit garçon est devenu l'un des plus grands méchants du cinéma : l'avez-vous reconnu ?

ABC Motion Pictures
ABC Motion Pictures

Le 28 janvier 1986, le peuple américain a été choqué de voir la navette spatiale Challenger exploser 73 secondes après son décollage, tuant les sept membres de son équipage sur le coup.

Dès lors, quatre mois plus tard, lorsque SpaceCamp de Harry Winer sortait au cinéma, un film d’aventure sur quatre adolescents participant à un programme de la NASA et qui finissent par devenir astronautes, personne ne voulait entendre parler des fusées, d’astronautes ou encore de la NASA, et le film au budget de 25 millions de dollars a complètement échoué au box office ne rapportant que 9,7 millions.

Les débuts d’un certain Leaf Phoenix

Le tournage lui-même a été un désastre absolu : comme Lea Thompson (Retour vers le futur), qui joue également dans le film, l’a révélé des années plus tard, à la fin du premier jour, ils avaient déjà dix jours de retard, et la prévision de trois mois de tournage a fini par être étendue à six. Toute la distribution du film était désespérée : Kate Capshaw (Indiana Jones et le Temple maudit), Tom Skerrit (Alien, Top Gun), Tate Donovan (Argo, Manchester By the Sea) et aussi un jeune homme nommé Leaf Phoenix.

“Leaf” vient de son deuxième prénom, Rafael. Au fil des années, nous l’appellerons davantage par son premier prénom : Joaquin. Son frère River étant déjà une grande (petite) star, les portes d’Hollywood lui sont rapidement ouvertes, même si ce n’est que dans des rôles mineurs. SpaceCamp n’était d’ailleurs que son…

Lire la suite sur AlloCiné

Joker 2 : "Du pur génie"... Cette scène étonnante fait déjà beaucoup parler !

Même les fans de Joaquin Phoenix ont oublié ce film où il devient ami avec un type très très louche