40 ans après, Robert Badinter plaide pour l'abolition "universelle" de la peine de mort

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

40 ans après son discours historique pour la fin de la peine capitale en France, l'ancien garde des Sceaux Robert Badinter fait un vibrant plaidoyer pour son abolition "universelle".

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles