4 précautions à prendre avant d’acheter un bien immobilier

Cyprien Tardieu
·3 min de lecture
4 précautions à prendre avant d’acheter un bien immobilier
4 précautions à prendre avant d’acheter un bien immobilier

Vous avez choisi la future maison ou l’appartement de vos rêves ? Avant de se lancer, il est important de ne pas se précipiter. Voici quatre conseils pour être certain de faire le bon choix.

Après plusieurs semaines d’arrêt à cause du confinement, le marché immobilier semble repartir de plus belle. Depuis le 11 mai, le nombre de transactions enregistrées connaîtrait un boom historique. Voici quelques conseils avant de faire le grand saut.

1- Prenez l’avis de plusieurs personnes

Vous avez visité votre futur bien deux, trois ou quatre fois, vous permettant ainsi de passer à la loupe les moindres coins et recoins du logement. C’est bien mais pas suffisant. Pour mettre toutes les chances de votre côté, demandez à plusieurs personnes de votre entourage de vous accompagner pour une ultime visite. Un beau-frère électricien ? Une tante architecte ? Un copain plombier ? Ne passez pas à côté de leur oeil de professionnel pour voir les défauts qui pourraient vous avoir échappé. Si vous visitez une maison, il vous faudra regarder attentivement la charpente et la toiture, le poste de dépense le plus important si cela doit être refait.

2 - Vérifiez l’environnement

Une fois rassuré par l’intérieur de votre futur bien, prenez le temps de bien observer son environnement. Vous avez visité votre futur appartement un mardi midi ? Retournez-y un samedi soir pour vous assurer que la rue d’à côté où pullulent bars et restos n’est pas trop bruyante. Encore mieux, contactez et invitez-vous quelques minutes chez les vendeurs pour s’assurer que vous pourrez dormir sans problème le week-end. S’ils n’ont rien à cacher, ils ne devraient pas vous refuser cette demande.

À LIRE AUSSI >> Que faire si mon locataire ne paie pas son loyer ?

Votre future maison se situe à côté d’un axe routier ? Retournez-y en semaine à l’heure de la sortie des bureaux pour vous rassurer. N’hésitez pas non plus à aller voir vos futurs voisins. Ces visites permettront d'une part de recueillir leur point de vue sur d'éventuelles nuisances mais aussi de connaître les potentiels problèmes du quartier. Renseignez-vous aussi auprès de la mairie pour connaître les futurs projets. Ce serait dommage qu’une construction vienne vous gâcher la vue.

3 - Prévoyez une grosse enveloppe

Attention, le budget d’un achat immobilier ne comprend pas uniquement le prix du bien. De nombreux frais additionnels vont délester votre compte en banque de quelques milliers d’euros supplémentaires. En devenant propriétaire, vous devrez désormais vous acquitter de la taxe foncière. Contactez les services fiscaux pour connaître son montant ou demandez au vendeur lui-même, qui pourra vous renseigner.

À LIRE AUSSI >> Les 10 départements les plus recherchés par les acheteurs

N’oubliez pas non plus d’inclure les frais de notaire (environ 8% du prix du logement), les frais d’agence, les charges de copropriété, les frais de déménagement et le coût du crédit (assurance, frais de dossier, frais de garantie).

4 - Comparez et négociez

Sur la question du coût du crédit, les lois Hamon et Bourquin permettent une meilleure souplesse dans le choix d'assurances emprunteur. vous permettant de faire jouer la concurrence plus facilement et d’obtenir une assurance de prêt plus avantageuse que celle adossée à votre prêt. Si vous passez par une agence, essayez de faire baisser les frais. Enfin, dans le cas d’un emprunt, faites le tour des banques pour obtenir le taux le plus avantageux. Dans le brouillard ? Comme un tiers des acheteurs, vous pouvez aller voir un courtier immobilier qui vous fera gagner du temps et de l’argent dans vos recherches.

Ce contenu peut également vous intéresser :