4 juin 1940 : la stratégique bataille de Dunkerque prenait fin

"Les guerres ne se gagnent pas avec des évacuations, aussi héroïques soient-elles" : Winston Churchill a beau avoir déclaré cela, il doit beaucoup à celle effectuée lors de la fameuse bataille de Dunkerque (Nord). Pendant plusieurs jours, des centaines de milliers de soldats britanniques et français ont été évacués vers la Grande-Bretagne. Le dernier équipage a quitté la ville le 4 juin 1940. La France et le Royaume-Uni sauvés À ce moment de la seconde guerre mondiale, le rapatriement des troupes britanniques était une réelle nécessité. La plupart étaient en France et ne pouvaient donc pas protéger le Royaume-Uni. 800 bateaux de toute taille sont réquisitionnés pour rallier l’île à Dunkerque. Les troupes françaises aériennes combattent celles allemandes. 250 navires sont coulés, 10 000 soldats périssent. Des pertes importantes, mais les survivants joueront un rôle majeur. Une grande partie d’entre eux feront partie des forces qui participeront ensuite au Débarquement en France.