4 façons de détecter des traces de vie extraterrestre avec le télescope James-Webb

The Conversation
The Conversation

Le télescope spatial James-Webb n’en est encore qu’au tout début d’une carrière que l’on espère, et à bon droit, aussi spectaculaire que celle d’Hubble. Parmi les grandes découvertes que l’on attend de lui, il y a bien sûr celles concernant les premières galaxies avec les premières étoiles et l’origine des trous noirs supermassifs.

Mais ce qui fait le plus rêver c'est sans doute la détection d’une vie ailleurs via des biosignatures dans l’atmosphère d’exoplanètes avec de l’eau liquide. Tout le monde a probablement à l’esprit à ce sujet le cas du cortège planétaire autour de l’étoile Trappist-1, découvert en mai 2016 par une équipe internationale chapeautée par l'astronome belge Michaël Gillon. En effet, Trappist-1 se trouve à seulement 40 années-lumière du Soleil environ et certaines de ses exoplanètes y sont potentiellement prometteuses pour l’exobiologie. Une telle proximité en fait donc une cible de choix pour le James-Webb.

Futura avait demandé l'avis de l'astrophysicien Franck Selsis au sujet de Trappist-1 et des possibilités d’y trouver des biosignatures révélant l’existence de formes de vie. Il nous avait mis en garde contre en expliquant qu’il n’était nullement facile de déterminer des biosignatures fiables, que ce soit pour des exoplanètes autour de Trappist-1 ou ailleurs, et il est toujours très utile de relire les deux interviews qu’il nous avait accordées à ce sujet.

La planétologue Joanna Barstow, Ernest Rutherford Fellow, The Open University. © Joanna Barstow
La planétologue Joanna Barstow, Ernest Rutherford Fellow, The Open University. © Joanna Barstow

Aujourd’hui, sa collègue Joanna Barstow vient tout juste de publier un texte sur le même sujet et en rapport avec le James-Webb dans The Conversation. Tous les articles que ce média en ligne à but non lucratif publie sont sous licence Creative Commons, donc en accès libre. Nous reprenons donc l’article de The Conversation que nous traduisons, ainsi que son autobiographie accompagnant sa publication.

« Je suis une planétologue spécialisée dans l'étude des atmosphères des exoplanètes. Les exoplanètes...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura