4.000 km2 de précieuses zones humides ont disparu en 20 ans

Une zone humide, ça n’a l’air de rien, comme ça. Mais du point de vue de la préservation de la nature, cela peut faire beaucoup. Car dans le monde, les zones humides consistent en un réservoir de biodiversité. Elles aident à atténuer les catastrophes naturelles. Elles constituent un puits de carbone. Elles ont aussi une valeur économique non négligeable. Et des chercheurs de l’université de Cambridge (Royaume-Uni) confirment aujourd’hui ce que laissait récemment entendre la Convention sur les Zones Humides : ces écosystèmes sont plus que jamais en danger.

Les chercheurs ont analysé plus d’un million d’images satellites. D’un point de vue très factuel, ils annoncent que 4.000 km2 de zones humides à marée — des marais ou des mangroves, par exemple — ont disparu au cours des 20 dernières années. C’est l’équivalent en surface du département des Alpes-Maritimes. Mais grâce à l'intelligence artificielle et à l’apprentissage automatique, ils ont pu mieux caractériser ces pertes de zones humides.

Vers de nouvelles zones humides

Les chercheurs concluent ainsi que près d’un tiers — 27 % exactement — des pertes — ou des gains parce que des opérations de préservation permettent aussi de restaurer des zones humides — sont très directement liées à des activités humaines : la conversion des terres pour l’agriculture, par exemple. C’est notamment le cas en Asie qui compte pour trois quarts des pertes totales de zones humides à marée dans le monde. Le reste des pertes est attribuable aux impacts humains sur les bassins versants, au développement économique des zones côtières, à l’affaissement des côtes, au réchauffement climatique, mais aussi à des processus côtiers...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles