Au 3919, 40% des appels n'ont pas pu être pris en 2020, voici pourquoi

·Cheffe du service politique
·2 min de lecture
Une écoutante de la plate-forme téléphonique du 3919, numéro d'appel unique destiné aux femmes victimes de violences conjugales s'entretient avec une personne au téléphone, le 20 mai 2010 à Paris. (Photo: JACQUES DEMARTHON via AFP)
Une écoutante de la plate-forme téléphonique du 3919, numéro d'appel unique destiné aux femmes victimes de violences conjugales s'entretient avec une personne au téléphone, le 20 mai 2010 à Paris. (Photo: JACQUES DEMARTHON via AFP)

POLITIQUE - C’est un chiffre passé sous les radars et qui sonne l’alerte une fois de plus. En 2020, alors que les violences contre les femmes ont augmenté notamment en raison des confinements et couvre-feux successifs, le numéro d’appel dédié 3919 a reçu 164.957 appels, soit une augmentation de 70% en un an. Sur ces appels, seuls 99.538 ont pu être pris en charge, soit 60%. 40% n’ont donc pas pu être traités, comme l’a repéré le journaliste spécialiste du droit Pierre Januel en exhumant le document du budget interministériel 2020 consacré à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Des chiffres confirmés ce mercredi 2 juin au HuffPost par le ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes et par Françoise Brié, directrice de la Fédération nationale Solidarité femmes (FNSF) qui gère la plateforme téléphonique depuis 1992, date de sa fondation. Alors comment expliquer cette défaillance et quels sont les moyens mis en œuvre pour y remédier?

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les confinements et couvre-feux

D’abord, les confinements. Si les féminicides ont été réduits en 2020, notamment parce que l’État a concentré ses moyens sur leur prévention en raison de la période particulièrement critique, les violences n’ont pas décru, bien au contraire. “L’effet confinement est indéniable”, confirme-t-on dans l’entourage d’Élisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes. “On a eu moins de féminicides, mais plus de violences contre les femmes”, rappelle le ministère.

“Lor...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles