35e Festival de cinéma d'Alès : Edith Scob et Olivier Gourmet à l'honneur

Stéphanie Loeb
Jusqu'au 26 mars, le festival Itinérances célèbre tous les cinémas. Au programme : 200 films, des grands classiques ou des inédits projetés en avant-première, des hommages à Edith Scob et Olivier Gourmet et une carte blanche à Bertrand Burgalat, musicien passionné de cinéma qui donnera une master-class. Un quart de la programmation est consacré à une rétrospective sur le thème des "visiteurs".

Reportage : C. Banasik / L. Thelu

Fictions, documentaires, longs et courts métrages, films d'animation pour petits et grands... Le festival d'Alès balaye tous les genres et explore tous les pays. La rétrospective est consacrée cette année aux "visiteurs" sous toutes leurs formes, intrus ou invités, aliens, passagers ou étrangers, qui viennent souvent bousculer le quotidien. À voir sur ce thème : "Théorème" de Pier Paolo Pasolini, "Le Havre" de Ari Kaurismäki, "Les visiteurs du soir" de Marcel Carné ou encore "Journal d'une femme de chambre" de Luis Bunuel. 

Comme chaque année, Itinérances propose aussi une sélection internationale de longs-métrages inédits et en avant-première. Après "Orpheline" le dernier film d'Arnaud des Pallières présenté en ouverture, on peut notamment découvrir "Tunnel" de Kim Seong-Hoon, "Fiore" de Claudio Giovannesi, "Macadam Popcorn" de Jean-Pierre Pozzi ou encore le dernier documentaire de Christian Philibert consacré à Massilia Sound System. 

Hommages et cartes blanches 

Le festival rend hommage cette année à deux comédiens d'exception : Edith Scob, dont la face masquée dans "Les yeux sans visage" de Georges Franju appartient à la légende du cinéma, et Olivier Gourmet, l'acteur belge qui compte déjà une centaine de films à son palmarès. On pourra notamment voir en avant-première le film qu'il a tourné sous la direction de Marion Hänsel, "En amont du fleuve".
Autre invité de marque : le producteur et musicien Bertrand Burgalat qui a signé plusieurs musiques de films comme "Palais Royal", "My little princess" et "Quai d'Orsay". Pour sa carte blanche, il a choisi de revoir quelques classiques, notamment "L'aventure de Madame Muir" de Joseph Mankiewicz, "Le fanfaron" de Dino Risi ou encore "Que la bête meure" de Claude Chabrol. Il donnera également un concert le dernier jour du festival et animera une master-class. 
Carte blanche est également donnée à Thomas Cailley, dont le film "Les combattants" a remporté trois (...)

Lire la suite sur Culturebox.fr

Cinéma : le festival Itinérances d'Alès fête ses trente ans en musique
Olivier Gourmet : 'L'odeur de la mandarine', c'est un sacrifice ce film"
Cinéma : nouveau record des recettes dans le monde
"Fantastic Birthday", comédie onirique sur le passage à l'adolescence
"Une vie ailleurs" : Isabelle Carré et Ramzy en quête de l'enfant perdu

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages