32 morts, 159 blessés dans des affrontements à Tripoli pour une lutte de pouvoir

32 morts, 159 blessés dans des affrontements à Tripoli pour une lutte de pouvoir

Le calme est revenu à Tripoli dimanche après des affrontements entre groupes armés dans la capitale libyenne. De vendredi à samedi soir des tirs nourris et des bombardements ont retenti dans plusieurs quartiers, faisant craindre une nouvelle guerre. Ils ont fait 32 morts et 159 blessés.

La cause de ces affrontements ? La situation politique en Libye, où depuis la mort du président Kadhafi, plusieurs factions se disputent le pouvoir. Deux gouvernements se déchirent depuis mars : le gouvernement mis en place à Tripoli, dirigé par Abdelhamid Dbeibah, mais un autre homme se déclare Premier ministre, Fathi Bachagha, soutenu par le camp du maréchal Haftar, l'homme fort de l'est. C'est ce deuxième groupe, celui de Fathi Bachaga, qui a tenté de renverser le gouvernement de Dbeibah à Tripoli. Et c'est la deuxième fois qu'il essaye de déloger par la force, sans succès, son rival.