31 17 : le «bon réflexe» pour signaler les agressions dans les transports en Île-de-France

© Aline Morcillo / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

"Lorsque vous êtes agressés" dans les transports en commun franciliens, "le bon réflexe, c'est le 31 17", a martelé mercredi Valérie Pécresse lors d'une visite du centre au poste de commandement national de la sûreté de la SNCF. Ce numéro d'urgence permet depuis 2017 aux usagers des transports en commun de signaler une agression, un vol ou un besoin d'assistance, qu'ils soient témoins ou victimes. Une application existe aussi, permettant d'appeler ou d'envoyer un SMS.

>> LIRE AUSSIInsécurité dans les transports : "certains comportements intimidants sont sous-estimés"

 

"On va intervenir très vite, on va prouver vos dires et on va retrouver l'agresseur pour le faire condamner", a assuré la présidente de la région Ile-de-France et patronne de l'autorité régionale des transports Ile-de-France Mobilités (IDFM).

11.000 appels reçus entre janvier et septembre 2022

Sur l'application, un bouton est dédié au signalement des violences à caractère sexiste ou sexuel. Parmi les quelque 11.000 appels reçus entre janvier et septembre 2022, environ 5% concernaient des faits de violences sexistes ou sexuelles. C'est ce type de violences qu'IDFM cible en priorité. Les écoutants ont été formés aux problématiques spécifiques de violences sexuelles et sexistes. "Nous avons renforcé les effectifs comme jamais en permettant le recrutement de 1.000 agents dédiés à la sécurité", s'est félicitée Valérie Pécresse.

Entre 12.000 et 14.000 caméras de vidéosurveillance sont déployées dans le résea...


Lire la suite sur Europe1