"A 30 ans, ma vie s'est effondrée": Adele se livre dans une interview-confession

·3 min de lecture
La chanteuse Adele en juillet 2021 à Phoenix en Arizona. - Ronald Martinez - Getty Images North America - AFP
La chanteuse Adele en juillet 2021 à Phoenix en Arizona. - Ronald Martinez - Getty Images North America - AFP

La diva britannique de la pop, Adele, se livre sur les difficultés qu'elle a vécues au passage de la trentaine qui ont contribué à forger son nouvel album "30", signant son grand retour dans une interview confession au magazine Vogue.

En couverture des éditions britannique et américaine du célèbre magazine, la chanteuse londonienne, qui vit désormais à Los Angeles, sort d'une discrétion cultivée depuis cinq ans pour se confier pour la première fois sur son divorce, sa psychothérapie et sa spectaculaire perte de poids. 

"Ma vie s'est effondrée"

"A 30 ans, ma vie s'est effondrée sans prévenir", évoque Adele, 33 ans, dans l'édition britannique de Vogue. "J'ai l'impression que cet album est de l'auto-destruction, puis de l'auto-réflexion et de l'auto-rédemption".

Elle revient sur sa rupture avec son mari Simon Konecki, un ancien financier ayant fondé une organisation caritative, dont elle s'est séparée en avril 2019. "Cela ne me convenait plus. (...) Je n'étais pas malheureuse, mais j'aurais été malheureuse si je n'avais pas pensé à moi en premier." 

C'est pour répondre aux nombreuses questions de son fils Angelo, 9 ans, sur ce divorce, et la blessure qu'il lui a infligée, qu'est notamment né ce nouvel album très personnel, dont la date de sortie n'est pas connue.   

"Mon fils a beaucoup de questions. De vraiment bonnes questions, des questions vraiment innocentes, pour lesquelles je n'ai pas de réponse" comme "'pourquoi ne pouvez-vous pas vivre ensemble?'".

Perdre 45 kilos

"J'ai juste senti que je voulais lui expliquer, avec cet album, pour quand il sera plus âgé, qui je suis et pourquoi j'ai volontairement choisi de démanteler toute sa vie dans la poursuite de mon propre bonheur".

Les paroles de ses chansons changent ainsi de perspective. "J'ai réalisé que j'étais le problème", détaille-t-elle. "Parce que tous les autres albums, c'était 'Tu as fait ci! Tu as fait ça!'", mais "peut-être c'est moi!".

Sujette à l'anxiété, Adele a trouvé l'apaisement grâce à "beaucoup de thérapie" et de la méditation notamment. Elevée par sa mère, elle se réconcilie avec son père Mark Evans, un plombier gallois, peu avant sa mort d'un cancer en mai dernier. Son salut, elle le trouve aussi dans le sport: elle devient accro, fait de l'exercice "deux ou trois fois par jour" et fond de quelque 45 kilos. "Il ne s'est jamais agi de perdre du poids, mais de devenir forte et de me donner le plus de temps possible chaque jour loin de mon téléphone"."Je dois me préparer à devenir célèbre à nouveau, ce que, comme tout le monde le sait, je n'aime pas être". 

"Nous l'avons regardée mourir"

La chanteuse aux 15 Grammy Awards a confirmé qu'elle était aujourd'hui en couple avec un agent sportif américain, Rich Paul.Parler ouvertement de son amoureux est une démarche inédite pour Adele, rétive à la célébrité au point d'avoir envisagé de tourner le dos à l'industrie musicale. Elle se rappelle avoir écrit à son manager: "Ce n'est pas vraiment pour moi. Ce n'est pas pourquoi j'aime la musique". "Je suis devenue vraiment connue quand Amy Winehouse est décédée", sa compatriote qui a été une source d'inspiration, poursuit-elle. "Et nous l'avons regardée mourir devant nos yeux", ajoute-t-elle, disant avoir craint aussi de perdre le contrôle, elle qui a "toujours eu une relation très proche avec l'alcool".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles