30 ans après, le procès de Francis Heaulme

France 3

Le procès vient de commencer, la salle d'audience pleine à craquer fait silence.

Francis Heaulme entre dans le box. Celui que l'on appelle le "routard du crime", condamné pour neuf meurtres dont deux fois la perpétuité comparaît ce mardi 25 avril pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz (Moselle), 30 ans après les faits.

Il nie en bloc

À Montigny-lès-Metz, le 28 septembre 1986, deux enfants de huit ans sont retrouvés morts le crâne fracassé aux abords d'une voie ferrée. Patrick Dils, 16 ans à l'époque, est condamné à la perpétuité puis acquitté. Reste Francis Heaulme, lui aussi présent le jour des meurtres. Des meurtres qu'il a toujours nié. Pour la mère de Francis Heaulme, il reste encore des zones d'ombres. Après avoir écouté le rappel des faits, Francis Heaulme s'est levé et a déclaré : "je sais que j'ai commis des meurtres, mais Montigny-lès-Metz, ce n'est pas moi".

Retrouvez cet article sur Francetv info

Attentat déjoué à Marseille : deux des suspects interpellés en Lorraine soupçonnés d'être des artificiers
Yves Lefebvre, secrétaire général Unité-police Force ouvrière : "Mes collègues travaillent la peur au ventre"
Xavier Jugelé : un hommage national émouvant
Des centaines d'anonymes et de policiers rendent hommage à Xavier Jugelé
VIDEO. En Chine, une petite fille est retrouvée saine et sauve sous des voitures en pleine circulation

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages