Trente ans après le crash aérien de mont Sainte-Odile : Romain, l'enfant rescapé, témoigne

·1 min de lecture

Le soir du 20 janvier 1992 à 19h20, le vol 5148 d’Air Inter qui assure la liaison entre Lyon et Strasbourg disparaît des écrans radars . Il y a 90 passagers et six membres d’équipage dans l’avion, qui doit atterrir à l’aéroport de Strasbourg Entzheim. 87 passagers perdent la vie. Romain et huit personnes dont une hôtesse de l’air survivent. Trente ans après le drame, il revient sur cette nuit qui a marqué sa vie au micro d'Europe 1.

"J'y repense encore très souvent"

C'est en station, dans les Alpes, que vit aujourd'hui Romain Ducloz. A 38 ans, il gère un magasin de ski durant la saison d'hiver. Avec son look de surfeur, son air cool et ses dreadlocks, impossible de deviner le drame qu'il a vécu il y a 30 ans. Pourtant, lui y pense tous les jours. "C'est toujours un peu compliqué. J'y repense encore très souvent... aux débris de l'avion et aux victimes, l'odeur aussi de l'accident, le froid et une attente très longue pour les secours", confie-t-il sur Europe 1.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Durant cette longue attente, deux adultes vont s'occuper du petit garçon, deux hommes qui sont toujours aujourd'hui des amis très chers pour Romain. Depuis plusieurs années, il a choisi de vivre sa vie intensément. "Je suis un peu à fond et je bouge beaucoup. Je pratique beaucoup de snowboard, de randonnée de montagne. Je voyage beaucoup, je change de continent ou je vais dans d'autres pays bien plus loin", explique-t-il. Romain reprend même l'avion. &...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles