3 raisons pour lesquelles l'UE est mal en point, mais qu'en sortir ne résoudra rien

Eric Dacheux
3 raisons pour lesquelles l'UE est mal en point, mais qu'en sortir ne résoudra rien.

A l'heure où l'on s'apprête à fêter les 60 ans du traité de Rome qui a instauré l'Union européenne, beaucoup, constatant un réel déficit démocratique, veulent quitter l'UE. Pourtant ce remède proposé par le Front national est pire que le mal.

L'Union européenne est une belle utopie (la paix entre des peuples qui se sont fait la guerre pendant des siècles) qui est devenue une institution au service d'une idéologie "la concurrence libre et non faussée". Une Union incomprise des citoyens: selon les sondages Eurobarométre. 31% des citoyens sont incapables de citer une institution de l'UE, tandis qu'ils sont à peine 15% à répondre correctement à des tests de connaissance sur son fonctionnement. Cette incompréhension génère naturellement une certaine méfiance. Méfiance qui s'est accrue sous l'influence de trois faits:

-Un, l'Union européenne a sacrifié la démocratie (le gouvernement du peuple par le peuple) sur l'autel de la gouvernance (le bon fonctionnement des institutions) en adoptant (2007) le traité de Lisbonne qui reprend l'essentiel du texte rejeté, en 2005, par les peuples français et néerlandais.

-Deux, l'Union européenne ne parvient pas à enrayer la crise. Pire, elle développe une politique d'austérité qui est inefficace.

-Trois, Il n'y a plus d'utopie européenne. Plus de projet d'avenir faisant de l'Union un avantage évident pour les citoyens européens. Faute d'utopie, la nostalgie gagne. Une nostalgie forcément xénophobe car elle compense l'insécurité économique par une demande de sécurité identitaire. Du coup, dans beaucoup de pays européens la volonté de sortir de l'UE gagne du terrain. Le Brexit et le programme du FN en témoignent.

Ce parti d'extrême droite dénonce, avec juste raison, le déficit démocratique de l'Europe libérale. Cependant, au lieu de faire, logiquement, des propositions pour plus de participation démocratique, le FN jette le bébé avec l'eau du bain: Il faut sortir de l'Euro, il faut rétablir "la primauté du droit national sur le...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages