3 précautions à prendre avant de vendre sa voiture à un particulier

3 précautions à prendre avant de vendre sa voiture à un particulier

Comment éviter de se faire avoir ? On vous donne quelques conseils à avoir en tête au moment de finaliser la vente de votre voiture d’occasion. La première règle : pas de paranoïa mais de la vigilance.

Source de stress pour de nombreux automobilistes, le moment tant redouté de la vente de votre voiture est arrivé. Après une âpre négociation, vous avez enfin trouvé un accord avec son potentiel acquéreur. Voici quelques conseils pour ne pas se faire berner le jour J. 

Pas de paranoïa mais de la vigilance

Pour être parfaitement serein le jour de la vente, soyez vous-même irréprochable. Veillez notamment à ce que le contrôle technique soit à jour si votre véhicule a plus de quatre ans. Autre élément important : ne refusez pas l’essai de votre futur ex-voiture à l’acheteur mais soyez vigilants.

Ne laissez jamais le futur acheteur seul dans votre voiture avec les clés. Dans le cas où vous devez descendre du véhicule, pensez à couper le contact, récupérer vos clés avant de sortir. Rapprochez-vous de votre assurance pour savoir si vous êtes bien assuré lors des essais de votre voiture en cas d’accident.

À LIRE AUSSI >> Essence, diesel... 3 astuces pour payer moins cher votre carburant

Si vous n’êtes pas à l’aise, n’hésitez pas de demander à un ami de vous accompagner pour le rendez-vous. Alors que le prix a déjà négocié, certains acheteurs peu scrupuleux tenteront de faire baisser le prix en décelant de fausses anomalies.

Le chèque de banque, la meilleure option

C’est sûrement le moment le plus stressant pour le vendeur. Après avoir validé le prix, il est temps de procéder au paiement. Mais comment être sûr que la personne en face de nous est honnête ? Pour mettre toutes les chances de vos côtés, préférez le paiement en chèque de banque. La première précaution consiste à vérifier la présence du filigrane, obligatoire depuis juillet 2009 sur tous les chèques de banque émis par des établissements opérant en France.

Vous pouvez vérifier son existence sur le site www.banque-france.fr. Pour plus de sécurité, il est également conseillé d’appeler l’agence bancaire figurant sur le chèque pour s’assurer qu’elle existe bien et qu’elle est bien à l’origine du paiement. Point important : concluez la transaction aux heures d'ouverture des banques, en pleine journée et dans un endroit public et fréquenté.

Le paiement en liquides est possible si la somme n’est pas trop importante. Dans ce cas, pensez à finaliser la vente dans votre agence bancaire pour plus de sécurité. Évitez cette manière de faire si le montant excède 2.000 euros.

Les arnaques à éviter 

Les piqûres de rappel ne font jamais de mal. Le bon sens exige de ne jamais accepter une transaction si vous avez affaire à une personne qui souhaite acheter votre voiture sans se déplacer pour la voir. 

À LIRE AUSSI >> Le Top 10 des voitures les plus vendues en Europe en 2019

Autre arnaque répandue : un acheteur propose une somme supérieure à ce que vous demandez. Sa seule exigence ? Envoyer votre automobile en-dehors des frontières et accepter qu’un complice vienne la chercher. La personne vous propose un chèque ou virement pour le paiement. Fuyez à tout prix, c’est une arnaque. 

Dernière chose, refusez systématiquement de fournir une copie de la carte grise avant que l'achat ait été validé. Une personne malintentionnée aurait vite fait de faire des faux papiers et plaques d’immatriculation.

Ce contenu peut également vous intéresser :