3

Libération.fr

C’est le nombre d’élevages du Pays basque qui vont échapper à l’abattage préventif contre la grippe aviaire. «Les élevages de poules et de canards sains de Gabat, Domezain et Barcus [Pyrénées-Atlantiques, ndlr] seront finalement soumis à une surveillance sanitaire rapprochée», s’est félicité mercredi le syndicat agricole basque ELB. «Ce n’est pas un accord négocié, a corrigé le préfet. A partir du moment où je me suis refusé à entrer par la force dans les exploitations, j’en tire les conséquences.» Des dizaines de manifestants s’étaient opposés à cet abattage préventif, faisant valoir que «les animaux concernés, élevés dans un système autarcique [circuit fermé], sont sains» et que l’épidémie touche à «sa fin».

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Licenciements
Départ en Syrie d’une mineure : l’Etat condamné
Attentat déjoué Cinq arrestations dans l’entourage des suspects de Marseille
Chômage en forte hausse, CDI aussi : les derniers chiffres sous Hollande
Jean-Luc Mélenchon, un silence écrasant

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages