Plus de 330000 cas de plus en France, obligation vaccinale des plus de 50 ans en Italie... le point sur le coronavirus

·2 min de lecture
REUTERS/Guglielmo Mangiapane

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : le point de ce mardi 4 janvier 2022 sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

La situation en France

Plus de 330.000 cas de Covid-19 ont été dépistés en 24 heures mercredi, pulvérisant le précédent record établi la veille, tandis que le nombre de malades hospitalisés a continué d'augmenter, notamment dans les services de soins critiques. La cinquième vague n'en finit pas de monter: 332.252 contaminations ont été recensées par Santé publique France, soit 22% de plus que les 272.000 cas enregistrés mardi. Sur les sept derniers jours, la moyenne tutoie désormais les 200.000 dépistages positifs.

Cette déferlante maintient la pression sur les hôpitaux, qui ont admis 2.483 nouveaux malades du Covid mercredi, dont 396 en soins critiques. Des entrées toujours plus nombreuses que les sorties, puisque 20.688 patients infectés sont à présent pris en charge (+502) dont 3.695 en soins critiques (+30). Les établissements de santé ont dans le même temps dénombré 246 décès, portant le bilan humain du virus à 124.809 morts.

Cette dégradation sanitaire, couplée aux âpres débats sur le pass vaccinal, s'accompagne d'un rebond des injections de premières doses: plus de 66.000 ont été inoculées en 24 heures selon la Direction générale de la santé (DGS), un niveau qui n'avait plus été atteint depuis le 1er octobre.

Au total, 78,7% des Français ont reçu au moins une dose (53.070.067 personnes) et 76,9% sont complètement vaccinés (51.876.544).

- Etat d'urgence dans des territoires français d'outre-mer -

Le gouvernement français a décrété l'état d'urgence sanitaire en Guadeloupe, Guyane, à Mayotte, Saint-Martin et Saint-Barthélémy, territoires d'Outre-mer où le virus connaît "une augmentation considérable" sous l'effet du variant Omicron.

Les capacités hospitalières limitées de ces territoires et la faible couverture(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles