250 GTO - Ferrari perd les droits, elle peut officiellement être copiée

fr.info@motor1.com (Mael Pilven)
·3 min de lecture
Ferrari 250 GTO 1962-63
Ferrari 250 GTO 1962-63

Ferrari a perdu les droits sur le design de la 250 GTO.

La Ferrari s'est une fois de plus retrouvée ces derniers temps au coeur d'une bataille judiciaire. Et quand celle qui est considérée comme la voiture la plus chère du monde ne fait pas l'objet d'une guerre d'héritage, c'est de son design dont il est question devant les tribunaux.

En effet, Ferrari avait fait une demande d'enregistrement de la forme de son emblématique 250 GTO. Ce que la société Ares Design avait rejeté. La légendaire marque italienne avait déposé la forme de sa sportive en 2008. Mais Ares Design qui avait des vues sur le modèle en vue de le moderniser, a déclaré que Ferrari n'avait pas véritablement cherché à le faire au cours des cinq dernières années, et a donc porté l'affaire devant la division d'annulation de l'Office de protection intellectuelle de l'Union européenne. Laquelle a statué en faveur du cabinet de design basé à Modène.

Plus de 250 GTO :

"En l'espèce, la division d'annulation considère que l'usage sérieux de l'EUTM litigieux a été suffisamment démontré pour les facteurs pertinents en ce qui concerne les véhicules jouets, les véhicules modèles réduits, alors qu'aucun usage de la marque ni aucun motif valable de non-usage n'ont été démontrés en ce qui concerne les autres produits de la classe 12 (véhicules) pour lesquels elle est enregistrée", peut-on lire dans un arrêt publié sur l'affaire.

La 250 GTO n'étant plus en production depuis 1964, Ares Design a insisté sur le fait que lorsque Ferrari a déposé sa demande de marque il y a un peu plus de dix ans, elle n'avait pas l'intention de l'utiliser. Ferrari conservera toutefois les droits de fabrication des 250 GTO. Mais seulement des jouets.

Qui est ce Ares Design ?

2012 - Ferrari 250 GTO at Le Mans Classic
2012 - Ferrari 250 GTO at Le Mans Classic

Cependant, il y a quelques années, on spéculait sur le fait que Ferrari, sous la direction de feu Sergio Marchionne, pourrait à son tour être tenté, comme c'est le cas chez d'autres constructeurs, de ressusciter la 250 GTO. Comme Jaguar a refait des XKSS. Ou Aston Martin des DB5. Mais il faut toutefois souligner qu'il n'y a jamais eu de lien officiel entre la demande d et la rumeur concernant le modèle de continuation. Entre-temps, Ares Design a travaillé de son côté sur une version moderne de la 250 GTO.

L'année dernière, les deux parties se sont affrontées devant un tribunal de Bologne, qui a statué sur le fait que la voiture était une œuvre d'art et ne pouvait être ni recréée, ni reproduite.

À l'origine, Ferrari n'a construit que 36 exemplaires de la 250 GTO, qui sont devenues le "Saint Graal" des collectionneurs de Ferrari et qui battent souvent les records de prix.

Admirez ces 250 GTO :