25.000 femmes et enfants auraient été tués par Israël dans la bande de Gaza

Plus de 25.000 femmes et enfants palestiniens auraient été été tués dans la bande de Gaza. Interrogé sur le nombre de victimes liées au conflit opposant Israël au Hamas depuis le 7 octobre, Lloyd Austin a répondu : « Plus de 25.000 », rapporte Ouest-France. Le chef du Pentagone et secrétaire d’État américain à la Défense a partagé ce chiffre devant une commission parlementaire. Plus tôt dans la journée, le ministère de la Santé du Hamas avait annoncé que le nombre de morts dans la bande de Gaza avait dépassé la barre des 30.000 depuis le début du conflit. Dans la soirée, la porte-parole adjointe du Pentagone, Sabrina Singh, a apporté des précisions. Lloyd Austin aurait repris une estimation du ministre de la Santé du Hamas. « Nous ne pouvons pas vérifier de manière indépendante ces chiffres sur les victimes à Gaza», a déclaré Sabrina Singh dans un communiqué.

À lire aussi Guerre Israël-Hamas : la bande de Gaza est « inhabitable », d’après l’ONU

Sur 2,4 millions de Palestiniens, 1,7 million d’habitants a fui depuis les assauts des forces israéliennes, déclenchées par l’attaque du Hamas le 7 octobre, qui avait causé la mort d’au moins 1.160 personnes, d’après des données officielles. Après le bilan partagé par le chef du Pentagone, son homologue italien italien, Antonio Tajani, a appelé à un « cessez-le-feu ». « Les morts tragiques à Gaza appellent à un cessez-le-feu immédiat pour permettre davantage d’aide humanitaire, la libération des otages et la protection des ...


Lire la suite sur LeJDD