24h du Mans : découvrez la Peugeot 9X8, dernière création futuriste de la marque française

Ce qui frappe au premier regard, c'est l'absence de grand aileron à l'arrière de la Peugeot 9X8, note Olivier Jansonnie, le directeur technique du programme endurance de la marque au lion. "Le fait d'enlever l'aileron arrière nous permet de simplifier un petit peu le design de la voiture sur sa partie arrière, davantage d'ailleurs pour la mécanique que pour l'aérodynamique", explique-t-il sur Europe 1.

"On n'a pas décelé de problème important"

"C'est un choix qu'on a porté depuis quasiment le début du projet. On s'était laissé les portes de sortie au fil du projet pour revenir en arrière éventuellement si on avait découvert, notamment au moment des essais pistes, un problème avec le retour kilométrique qu'on a en piste. On n'a pas décelé de problème important et donc on continue avec cette solution là qu'on est en train d'homologuer la Peugeot ".

>> Retrouvez Europe matin week-end - 6-8 en podcast et en replay ici 

Un moteur thermique conventionnel

La Peugeot 9X8 est une quatre roues motrices. Un moteur thermique conventionnel à essence propulse le train arrière. Les roues avant, elles, sont entraînées par un moteur électrique dont la batterie se recharge lors des phases de freinage. Cette voiture futuriste, créée selon la nouvelle réglementation du championnat du monde d'endurance, fera sa première apparition en course dans un mois en Italie, à Monza. Le public du moment devra, lui, patienter encore un an pour la voir rouler. Elle succèdera peut-être à la 908, dernièr...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles