24 Heures du Mans : un 5e sacre pour Toyota

Dppi / Panoramic / Bestimage

Pour la cinquième fois d'affilée, les 24 Heures du Mans ont tourné au duel au sommet entre les deux Toyota.

Pour la cinquième fois d'affilée, les 24 Heures du Mans ont tourné au duel au sommet entre les deux Toyota, mais le premier podium d'une Glickenhaus a offert un très léger avant-goût du retour de la concurrence l'an prochain.

Comme en 2018, 2019 et 2020, la Toyota N.8, partie en pole et pilotée cette année par le Suisse Sébastien Buemi, désormais quadruple vainqueur, le Néo-Zélandais Brendon Hartley et le Japonais Ryo Hirakawa, a pris le dessus sur la N.7, sa voiture soeur et unique rivale.

L'équipage constitué du Britannique Mike Conway, du Japonais Kamui Kobayashi, ancien pilote de F1, et de l'Argentin José Maria Lopez avait brisé le mauvais sort en s'imposant l'an dernier, mais il a été victime d'un souci technique qui lui a fait perdre un tour dimanche au petit matin.

Pendant près de 16 heures, les deux hypercars japonaises, souvent roue dans roue, ont fait jeu égal en tête de la course, se chipant régulièrement la première place à la faveur d'un écart de conduite de l'une ou d'un arrêt aux stands mieux négocié par l'autre.

Mais vers 7H45 (5H45 GMT), la N.7 s'est arrêtée sur la piste avant de revenir au stand, où elle a visiblement été relancée électroniquement à distance, devant ses techniciens inhabituellement immobiles pendant de longues secondes.

Le retour des grands noms en 2023

Malgré ce contre-temps, Toyota n'a jamais été inquiété, même si la N.709 et la N.708 de Glickenhaus ont montré leur sérieux pour leur deuxième participation sur le circuit de la Sarthe, en décrochant respectivement les troisième et quatrième places, à cinq et dix tours de la Toyota N.8.

"On a beaucoup appris, l'équipe s'est beaucoup améliorée, et on a aussi amélioré la voiture", avait expliqué vendredi à l'AFP Jim Glickenhaus, l'ancien(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles