24 Heures du Mans 2022 : Toyota en pole mais "ne se relâche pas"

24 Heures du Mans 2022 : Toyota en pole mais "ne se relâche pas"
![CDATA[]]

Encore une pole pour Toyota aux 24 Heures du Mans ? Oui, mais celle-ci fût très disputée ! Et, surprise, c'est Alpine qui a fait le show. L'Alpine A480, voiture héritée des anciens règlements LMP1, est bien moins puissante que ses rivales, via l'équilibre de performance de l'ACO. Et pendant les séances d'essai, l'équipe française semblait larguée... Avant de frapper fort en qualifications.

Hyperpole : trois voitures en moins d'une demie-seconde !

https://twitter.com/TGR_WEC/status/1534967043308630016

En effet, alors que la session d'Hyperpole de 30mn touchait à sa fin, Nicolas Lapierre a catapulté son Alpine tout en haut du classement. Les deux Toyota ont fini par reprendre le dessus, mais les écarts sont infimes : moins d'une demie-seconde entre la #8 (Hartley, Buemi, Hirakawa), et l'Alpine #36 en troisième position. Derrière, les américains de Glickenhaus sont un peu détachés, à une seconde de l'Alpine.

Des 24 Heures du Mans qui s'annoncent donc intenses :

"On ne peut vraiment pas se relâcher. Le Mans, c'est toujours un énorme challenge", pour Kazuki Nakajima, ancien vainqueur pour Toyota et désormais conseiller pour l'équipe. Pour Mike Conway, vainqueur 2021 "il y a forcément moins de pression cette année. Cette fois on ne me demande pas 1000 fois si je peux enfin gagner !"

Une année 2023 qui s'annonce "très fun"

De quoi prendre son mal en patience avant une édition 2023 qui s'annonce exceptionnelle, avec l'arrivée de nombreux autres concurrents :

"L'année prochaine, Peugeot arrive, Ferrari, Porsche, Audi... On sera une vingtaine...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles