Il y a 24 ans, la berline de Lady Di s’encastrait dans le tunnel de l’Alma

·1 min de lecture
La Mercedes est sortie du tunnel de l'Alma, le 31 août 1997.
La Mercedes est sortie du tunnel de l'Alma, le 31 août 1997.

Paris, le 30 août 1997. La cloche de la Saint-Barthélemy de l?église Saint-Germain-l?Auxerrois sonne minuit. Quelques minutes plus tard, une Mercedes roulant à vive allure s?engouffre dans le souterrain de l?Alma. Elle n?en ressortira pas. Tout n?est que fracas. À l?arrière, la princesse Lady Diana Spencer et son compagnon Dodi al-Fayed ne survivront pas à leurs blessures.

Vingt ans plus tard, les circonstances de l?accident ne font plus polémique. Pas de services secrets dans le coup, pas de méchants paparazzis poussant le chauffeur à prendre des risques inconsidérés. Non. Plutôt des décisions inopportunes de Dodi al-Fayed et un chauffeur alcoolisé peu habitué à piloter des berlines puissantes.

Divorcée depuis un an du prince Charles, Lady Di s?affiche avec le fils d?un riche homme d?affaires. Elle ne fait rien pour cacher son amour, au contraire même. C?est une façon pour elle de se venger de la famille royale d?Angleterre. Les amants reviennent d?un séjour idyllique en Sardaigne où les paparazzis n?ont pas manqué de les mitrailler. Le 30 août 1997 à 15 h 20, leur avion privé atterrit à l?aéroport du Bourget où une voiture les attend pour les conduire au Ritz, un palace parisien appartenant au père de Dodi. Ils sont déjà pris en chasse par les photographes avertis de leur arrivée.

À LIRE AUSSIMort de Diana : derniers secrets dévoilés

Paparazzis pas nés de la dernière pluie

Vers 19 heures, le couple quitte l?hôtel pour se rendre dans l?appartement parisien de [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles