24 ans après avoir gagné au Loto, ce couple belge n'a toujours pas prévenu son fils

Des boules de loto, image d'illustration.
 - Joël Saget - AFP
Des boules de loto, image d'illustration. - Joël Saget - AFP

Euromillions, Loto, tickets à gratter: si la majorité des joueurs perdent régulièrement, quelques chanceux touchent parfois le gros lot. C’est le cas de Geert, un délégué commercial belge, qui a décidé de tenter sa chance au loto national avec sa femme en mars 1998… et a remporté 20 millions de francs belge, soit 500.000 euros, raconte le quotidien bruxellois L’Echo.

Après avoir été informés de son gain, le couple est allé récupérer son précieux chèque. Et a décidé de garder le secret, y compris auprès de leur fils.

"Cela fait maintenant 24 ans et il n'est toujours pas au courant. Il a reçu tout ce dont il avait besoin et ne s'est jamais posé de questions parce que nous n'en avons jamais fait étalage", explique Geert.

"Ne dire à personne"

Une attitude qui ne surprend pas An Lammens, "winners adviser" - ou "conseillère des gagnants", en français - à la loterie nationale belge, interrogée par L’Echo. "La plupart du temps, je leur parle au téléphone après le tirage. Ensuite, je tente de les convaincre de ne dire à personne, y compris à leurs enfants et à leurs meilleurs amis, qu'ils ont gagné une grosse somme d'argent", explique-t-elle.

"Si vous annoncez que vous avez gagné, tout le monde viendra frapper à votre porte pour vous raconter les histoires les plus dramatiques et les plus touchantes. Les gens trouvent normal que vous partagiez, parce que l'argent tombe tout simplement du ciel”, justifie An Lammens auprès du quotidien.

La discrétion est donc peut-être la meilleure des solutions en cas de gros gains. Mais dans certains pays, comme aux États-Unis ou au Royaume-Uni, elle n’est pas encouragée par les organisateurs des loteries. Outre-Manche, après avoir remporté la somme historique de 217 millions d’euros, deux Britanniques ont organisé une conférence de presse pour dévoiler leur identité et leur histoire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles