24.000 ans d'évolution des températures montrent que le réchauffement actuel est « sans précédent » !

·2 min de lecture

Pour mieux comprendre le présent et espérer prévoir l’avenir, il faut en savoir plus sur le passé. C’est en partant de ce principe que des chercheurs de l’université de l’Arizona (États-Unis) se sont penchés sur les évolutions de températures au cours des 24.000 dernières années. Et leurs travaux montrent que la vitesse à laquelle se produit le réchauffement climatique anthropique est tout simplement « sans précédent ».

L’équipe dirigée par un expert reconnu notamment pour ses contributions au Giec, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, Jessica Tierney, a travaillé sur des cartes de changements de température mondiale pour des intervalles de 200 ans. Des cartes qui, pour la première fois, portent une dimension spatiale. Permettant à chacun de visualiser l’évolution des températures à l’endroit où il est né ou à l’endroit où il vit. De quoi, assurent les chercheurs, « comprendre à quel point le réchauffement climatique anthropique est grave ».

Pour assurer un maximum de précision à leur reconstruction, les chercheurs se sont un peu mis à la place de météorologues. Ceux-ci, en effet, exploitent des modèles et y ajoutent des observations pour en sortir les prévisions les plus proches possibles de la réalité. L’idée, donc, a, cette fois, été appliquée au climat du passé.

Des motifs d’inquiétude

Les chercheurs ont, d’une part, travaillé sur les signatures chimiques des sédiments marins. Car les changements de température au fil du temps peuvent affecter la coquille d’un animal mort depuis longtemps. Des mesures sur lesquelles les paléoclimatologues ont pour habitude de s’appuyer pour estimer la température dans une zone.

D’autre part, les chercheurs ont fait appel à des modèles climatiques. Ils permettent d’accéder à des informations...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles