23 candidats prêts à reprendre les rênes de Sciences Po Paris

·1 min de lecture
Les dix candidats retenus ce jeudi pour succéder à Frédéric Mion à la tête de Sciences Po seront auditionnés les 18 et 19 octobre prochains. 
Les dix candidats retenus ce jeudi pour succéder à Frédéric Mion à la tête de Sciences Po seront auditionnés les 18 et 19 octobre prochains.

Cinq femmes, dix-huit hommes, dont six énarques, trois polytechniciens et huit diplômés de Sciences Po. Alors que la « commission de proposition » mise en place par l'école parisienne réputée s?est réunie ce jeudi 23 septembre en fin d?après-midi pour étudier la liste des candidats à la direction de l?Institut d?études politiques (IEP) de Paris, Le Figaro a dévoilé la liste des 23 candidats qui ont postulé, ainsi que leurs projets pour l?institution. À l?intérieur de dossiers d?une dizaine de pages, ces derniers défendent des questions d?ouverture sociale, de responsabilité sociétale et environnementale ou encore d?internationalisation.

La dizaine d?entre eux retenue ce jeudi, mais gardée anonyme, sera auditionnée les 18 et 19 octobre prochains par la commission, avant que trois à cinq noms ne soient présentés, publiquement cette fois, aux conseils de Sciences Po, le 21 octobre 2021. Le nominé succédera ainsi à Frédéric Mion, qui avait présenté sa démission à la suite de celle d?Olivier Duhamel. Le président de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP) avait quitté ses fonctions le 4 janvier dernier, après des accusations d?inceste dans l?ouvrage de sa belle-fille, Camille Kouchner.

Mais qui sont ces 23 candidats ?

Alors que cette affaire a provoqué une véritable crise au sein de l?institution, une des cinq femmes à prétendre à ce poste pourrait prendre la relève, explique Le Figaro. Parmi elles : Agathe Cagé, énarque de 37 ans, passée par les cab [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles