22 vlà la revue sur la fabrique de la présidentielle

·2 min de lecture

Ni livre, ni magazine, «Deux mille vingt-deux – La fabrique de la présidentielle» est un peu des deux. 

L’acte 1 de cette revue éphémère (il devrait y en avoir 4 d’ici les élections législatives) tient toutes ses promesses : 28 textes écrits par des journalistes, des spécialistes (historien, psychanalyste, sémiologue) et un écrivains (Serge Joncour); des récits, reportages, enquêtes, portraits, analyses de bonne facture, une BD (signée Kokopello), le tout servi par l’œil du photographe Eliot Blondet.

Macron "voit plus de comédiens et d’acteurs que d’écrivains"
A l’arrivée, un mook qui permet de plonger dans les coulisses de la politique à 140 jours de l’élection présidentielle. Sans surprise, cet ouvrage collectif commence par le récit du mandat d’Emmanuel Macron. Huit pages pour brosser le portrait d’un président-acteur. L’angle choisi donne le ton. L’auteure Ava Djamshidi raconte ce chef de l’Etat fan de théâtre qui a fait ses débuts sur les planches sous la houlette de Brigitte, sa professeure et future épouse qui lui fera interpréter un épouvantail dans «La Comédie du langage» de Jean Tardieu. Devenu président trois décennies plus tard, le plus jeune président de la Vème a un «modèle d’incarnation, c’est Mitterrand», répète souvent à ses visiteurs la Première dame. «Son esprit a été façonné par le théâtre du pouvoir, la mise en forme de l’expression du sacré pour donner un visage à la République», souligne son conseiller Bruno Roger-Petit. Emmanuel Macron en fera la démonstration le soir de son élection en marchant seul comme un roi à l’ombre de la pyramide du Louvre ou encore le jour de son investiture remontant les Champs-Elysées debout à bord de son command-car. «Il voit plus de comédiens et d’acteurs que d’écrivains», témoigne un collaborateur du président qui compte parmi ses proches le producteur de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles