Pixar dévoile "22 contre la Terre", un court-métrage prequel de "Soul"

Jérôme Lachasse
·4 min de lecture
Un visuel du court-métrage
Un visuel du court-métrage

Tout juste auréolé de l'Oscar du meilleur film d'animation décerné le week-end dernier à Soul, Pixar dévoile ce vendredi 30 avril sur Disney+ 22 contre la Terre, un court-métrage inédit consacré à l'hilarant personnage doublé en français par Camille Cottin.

Réalisé par Kevin Nolting, monteur des films du studio depuis une vingtaine d'années, ce court-métrage se déroule avant Soul et raconte comment 22, associée à cinq autres âmes, manigance pour éviter de se rendre sur Terre. Rencontré à la veille de la mise en ligne du film sur Disney+, Kevin Nolting confie son enthousiasme et son angoisse: "Je ressens beaucoup de pression depuis que Soul a gagné l'Oscar! J'essaye de ne pas y penser!"

Explorer la personnalité de 22

L'idée de raconter l'histoire de 22 est venue en fin d'année dernière: "C’était la tradition de faire un court-métrage pour le DVD du temps où on en vendait encore. Il y a six mois, on s’est réuni pour trouver des idées pour un court-métrage. Bien que le marché du DVD ne soit plus ce qu’il était, Disney+ poursuit la tradition", commence par expliquer le réalisateur, avant d'ajouter:

https://www.youtube.com/embed/ABKJ4Ufn_qE?rel=0"En décembre dernier, l’équipe en charge de l’histoire a proposé plusieurs idées de sujets pour un court, avant de choisir celle-ci. Soul raconte l’histoire de Joe Gardner. On explore sa vie. On rencontre sa famille, ses amis. 22 n’a pas vraiment d’existence dans le film, hors des quelques flash-back sur ses mentors. Quand on faisait le film, on se demandait tout le temps comment 22 était devenue ainsi, pourquoi elle refusait de se rendre sur Terre comme les autres âmes. On a beaucoup plaisanté à ce sujet, et c’est ainsi que l’idée des mentors est arrivée. Ce court était le moyen parfait pour explorer ce qu'on ignorait de sa personnalité."

"22 pense connaître la Terre, mais tout ce qu’elle en connaît, c’est ce qu’il en existe dans le 'Grand Avant'. Son problème, c’est avant tout la peur de ne pas réussir", analyse encore le réalisateur à propos de ce film qui se moque gentiment des velléités révolutionnaires de 22. "22 a un destin opposé à celui de Joe Gardner", poursuit-il. "Lui a su toute sa vie ce qu’il voulait faire. Pas 22. Je m’identifie plus à elle qu'à lui, car à moi aussi, il a fallu des années pour que je découvre ce que je voulais vraiment faire."

Pour les enfants et leurs parents

22 contre la Terre a été monté très rapidement, sous la supervision de Pete Docter, réalisateur de Soul, avec qui Kevin Nolting a déjà travaillé sur Là-haut et Vice-Versa. "On a aussi fait appel à une partie de l’équipe de Soul, avant qu’ils ne partent tous en vacances ou sur un autre projet, pour qu’ils restent avec nous quelques semaines supplémentaires! On est très fier du résultat!" Comme Soul, 22 contre la Terre est destiné à un jeune public, rappelle Kevin Nolting:

"J’ai appris après toutes ces années chez Pixar que nous avons tendance à sous-évaluer la curiosité et la compréhension du jeune public. C'est toujours le cas avec les films de Pete. Quand on faisait Vice Versa, après deux ans de travail, on s’est mis à douter. On se demandait si les enfants voudraient le voir. On a fait venir des enfants de collègues pour leur montrer un premier montage. On a été très surpris de voir qu’ils comprenaient parfaitement, et qu’ils étaient passionnés par l’histoire. Il nous est arrivé la même chose pour Soul et ce court-métrage."

Sorti le 25 décembre dernier sur Disney+, Soul raconte l'histoire de Joe Gardner (Jamie Foxx en V.O./Omar Sy en V.F.), professeur de musique new-yorkais qui rêve de devenir musicien de jazz. Le jour où son rêve est sur le point de se réaliser, il meurt et se réveille dans l'au-delà. Il y croise 22, une jeune âme qui refuse de se rendre sur Terre et dont il va devenir le mentor. Cette œuvre humaniste signée Pete Docter et Kemp Powers a reçu l'Oscar du meilleur film d'animation. Soul est aussi disponible en DVD et blu-ray.

Article original publié sur BFMTV.com