22 catastrophes naturelles, 262 morts, 95 milliards de dollars: le lourd bilan climatique américain

·2 min de lecture

Mais selon Donald Trump, le dérèglement climatique n'est qu'une fiction. C'est un bilan douloureux pour les États-Unis, en matière de catastrophes liées au climat. L'année 2020 aura marqué pour le pays un record du nombre de catastrophes dues aux conditions météorologiques et au climat. Alors que de grands incendies ont ravagé l'ouest californien, les ouragans se sont succédés sur la côte est tandis qu'une canicule s'abattait au centre du pays: au total, on compte vingt-deux catastrophes naturelles majeures, pour un coût estimé à 95 milliards de dollars de dégâts. Au moins 262 personnes auraient perdu la vie au cours de ces événements. En 2019, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) avait enregistré seize catastrophes de ce type. En comparaison, 2020 est l'année de tous les extrêmes: «Le nombre record de catastrophes météorologiques aggravées par le changement climatique cette année montre que les effets du changement climatique ne sont plus subtils désormais», commente Michael Mann, climatologue à Penn State. À LIRE AUSSI Faut-il que la météo annonce le temps et le changement climatique? Les effets du dérèglement climatique Les incendies californiens qui ont fait rougeoyer un ciel infernal au-dessus de la baie de San Francisco en septembre dernier comptent parmi cinq des six plus grands incendies jamais connus par l'État. Plus de quatre millions d'hectares ont brûlé (ce qui représente un peu plus que la superficie du Centre-Val de Loire). À l'est, et dans le golfe du Mexique, c'est une douzaine de tempêtes tropicales qui ont atteint les côtes. En août puis en septembre se sont succédé les ouragans Laura et Sally, qui ont fait respectivement soixante-douze et huit morts, et ont provoqué des dégâts à hauteur de 20 milliards de dollars. La Louisiane a dû essuyer quant à elle trois ouragans et... Lire la suite sur Slate.fr.