21 ans après le meurtre barbare de Mathieu Hocquet à Vierzon, l'heure du procès

·1 min de lecture

Longtemps le meurtre barbare de Mathieu Hocquet, battu à mort en juillet 1999 à Vierzon, est resté une énigme. Crime homophobe ? Règlement de comptes ? En 2017, un renseignement inespéré permet l’arrestation de quatre suspects. À la veille du procès, "Marianne" se penche sur cette affaire obscure.

Il est environ 11 heures ce mardi 13 juillet 1999, lorsqu’un éleveur de chevaux venu nourrir ces bêtes, découvre le cadavre de Mathieu Hocquet étendu dans un fossé de la périphérie de Vierzon (Cher). Frappé à coups de pierre et de bâtons, le jeune homme de 22 ans est méconnaissable. L’autopsie atteste de la violence de son agression et révèle une large plaie sur le crâne occasionnée par une pierre et de multiples lésions sur le reste du corps.Décrit par ses amis comme " un homme bien ", " discret ", Mathieu semble avoir le profil d’un jeune sans histoire. Originaire de Nancy, il s’est installé à Vierzon deux ans plus tôt avec son petit ami de l’époque et a rapidement trouvé un emploi de responsable au " Packman ", un fast-food du centre-ville, dans lequel il est très apprécié.Deux hommes aperçusLa veille de sa mort, le jeune homme quitte son service à 23 heures puis, comme à son habitude, récupère son chien, un colley prénommé Indie, chez lui pour une promenade dans le jardin public situé derrière la mairie. À partir de là, on perd sa trace jusqu’à la découverte de son corps.Saisie de l’enquête, la SRPJ (section de recherche de la police judiciaire) d'Orléans se heurte...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Arya Rajendran, 21 ans, maire d'une ville de 750.000 habitants : "Le Kerala est un laboratoire d'idées pour le reste de l'Inde"

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?