Publicité

Réchauffement climatique : l'année 2024 pourrait être la plus chaude de l'Histoire, alerte l'ONU

L'ONU a alerté, mardi, qu'il y a une "probabilité élevée" que l'année 2024 affiche à son tour des températures inégalées. Une déclaration qui intervient alors que l'année écoulée vient conclure une décennie de chaleur record, poussant la planète "au bord du gouffre", selon les Nations unies.

Une décennie de chaleur record, et une année 2024 qui promet de l'être tout autant. L'ONU a alerté, mardi 19 mars, qu'il y a une "probabilité élevée" que l'année en cours affiche à son tour des températures inégalées, dans la lignée des dernières années.

Un nouveau rapport de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) – une agence de l'ONU – montre que des records ont été battus en 2023, voire dans certains cas "pulvérisés", que ce soit des niveaux de gaz à effet de serre, des températures de surface, du contenu thermique – l'énergie absorbée et stockée – et de l'acidification des océans, de l'élévation du niveau de la mer, de l'étendue de la banquise antarctique et du recul des glaciers.

"Nous ne pouvons pas le dire avec certitude" mais "je dirais qu'il y a une probabilité élevée que 2024 batte à nouveau le record de 2023", a déclaré en conférence de presse Omar Baddour, de l'OMM.

"La crise climatique est le défi déterminant auquel l’humanité est confrontée et elle est inextricablement mêlée à la crise des inégalités, comme en témoignent l’insécurité alimentaire croissante, les déplacements de population et la perte de biodiversité", a renchéri la secrétaire générale de l'OMM, Celeste Saulo.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Vague de chaleur au Brésil : jusqu'à 62,3 °C ressentis à Rio de Janeiro, un record
Biodiversité : donner des droits à la nature pour limiter son exploitation
Journée mondiale du recyclage : la Thaïlande noyée sous le plastique étranger