2023, l'année de la fin des mots de passe ?

pixabay

Ce n’est que le dernier accident d’une longue série. Le 22 décembre dernier, l’entreprise LastPass avouait que des hackers avaient piraté sa base de données quelques semaines auparavant et avaient réussi à mettre la main sur un joli butin. Un coffre-fort contenant les mots de passe et les informations bancaires de 33 millions de particuliers et de 100 000 entreprises dont le New-York Times et CNN. Oups. Une fuite qui vient questionner un peu plus l’utilité du principe même des mots de passe, ces suites de lettres, de chiffres et de caractères spéciaux qu’il faut régulièrement mettre à jour et ne pas oublier.

Toutes ces contraintes pourraient bientôt n’être qu’un lointain souvenir avec la petite révolution qui se prépare chez les géants du net. Au printemps dernier, Apple, Google et Microsoft ont tous les trois annoncé qu’ils allaient faire disparaître les mots de passe au profit des « passkeys ». Cette nouvelle norme sera progressivement appliquée dans leurs systèmes d’exploitation et dans leurs navigateurs internet. Le but, fluidifier et faciliter la connexion des utilisateurs à leurs sites favoris.

Concrètement, le passkey peut prendre plusieurs formes comme un schéma à dessiner, une reconnaissance faciale, un code PIN à usage unique ou une empreinte digitale. Des éléments très compliqués à falsifier. Cette méthode d’authentification a été développée et promue par l’alliance FIDO (Fast IDentity Online), un consortium d’entreprises qui milite depuis 2013 pour la fin des mots (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici la technique simple pour changer la langue sur Netflix
Comment faire baisser sa facture de gaz ?
Allocation Personnalisée au Logement : voici comment calculer votre APL en 2023
Voici comment faire pour repérer les numéros de démarchage téléphonique
Les séries télé, votre future plateforme de shopping ?