Pour 2023, le gouvernement français prévoit un budget protecteur du pouvoir d’achat

Le gouvernement français a présenté ce lundi 26 septembre son projet de budget pour 2023 dans un contexte fortement inflationniste marqué par la flambée des prix de l'énergie. L’exécutif a fait le choix d’un budget protecteur face à la crise, mais veut aussi contenir les déficits publics. Cela sera donc le premier grand test pour le camp du président Emmanuel Macron, désormais réduit à une majorité relative à l'Assemblée nationale.

Le bouclier énergétique va continuer l’an prochain afin de préserver le pouvoir d’achat des Français. Les prix du gaz et de l’électricité augmenteront seulement de 15% au début de l’année alors que ces factures auraient dû doubler. Le coût de ce bouclier est estimé à 45 milliards d’euros. L’État va également aider les entreprises. Différents dispositifs sont prévus selon leur taille et leurs profils. Au total, 3 milliards d'euros sont prévus dans le pour protéger les entreprises de la hausse des prix de l'énergie.

Dans le contexte du conflit en Ukraine, le projet de loi prévoit, pour la défense nationale, une enveloppe supplémentaire de 3 milliards d’euros. Des crédits importants sont aussi prévus pour les forces de sécurité, 1,4 milliard d’euros, et les moyens alloués au ministère de la Justice seront en hausse de 8%. Autre ministère qui voit son budget augmenter considérablement, c'est l’Éducation nationale. En 2023, il bénéficiera d'un bonus de 3,7 milliards d’euros, dont une part non négligeable pour financer une augmentation « inédite » du salaire des enseignants.

Soutenir la croissance

Hausse du nombre de fonctionnaires


Lire la suite sur RFI