2022 : pour leurs "Journées d'été", les Verts déjà tournés vers leur primaire

·1 min de lecture

Un rassemblement en trompe-l'œil ? D'ici à dimanche, les écologistes sont réunis à Poitiers pour leurs "Journées d'été", équivalent de l'université d'été d'Europe Écologie-Les Verts. Si les dirigeants du parti promettent une ambiance conviviale, tout le monde a désormais en ligne de mire la primaire qui départagera en septembre le ou la candidate verte à la présidentielle de 2022. Avec un espoir : que cette compétition ne finisse pas en pugilat.

Un "état d'esprit différent" chez les militants EELV ?

À Poitiers, les écologistes semblent convaincus que la sérénité et le fair-play l'emporteront. "Pour être adhérent depuis un certain nombre d'années, je trouve qu'il y a un état d'esprit différent sur ces primaires par rapport aux anciennes compétitions", assure Franck, un militant. Pour ce soutien de Yannick Jadot, les temps ont bien changé. Désormais, on adhère plus à une idée qu'à une personne. "Il y a des nouveaux adhérents qui sont arrivés, donc une culture peut-être un peu différente, moins identitaire, plus ouverte."

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Des adhérents conscients, surtout, que l'écologie est devenue une force politique à elle toute seule et non plus un simple chapitre noyé dans le programme d'autres partis, comme l'ont montré les victoires aux dernières municipales à Lyon, Bordeaux, Strasbourg ou encore Grenoble, dont le maire Éric Piolle fait d'ailleurs partie de ces cinq candidats postulant à un destin ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles