2022 : à droite, les candidats en opération séduction auprès des parlementaires LR

·1 min de lecture

Pour eux, c'est un rendez-vous important, si ce n'est crucial. Les différents prétendants à l'élection présidentielle à droite sont réunis jusqu'à vendredi à Nîmes, pour les journées parlementaires des Républicains, à sept mois du scrutin majeur de 2022. Le premier enjeu, pour Valérie Pécresse, Philippe Juvin, Éric Ciotti ou encore Michel Barnier, c'est la bataille des soutiens : qui emportera l'adhésion des 259 parlementaires LR en poste actuellement à l'Assemblée, au Sénat et au Parlement européen, véritable gage de crédibilité pour se lancer dans la course à la présidentielle ?

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Les trois quarts des parlementaires sont présents à Nîmes et l'opération séduction a commencé pour les impétrants. À ce compte-là, c'est Xavier Bertrand qui semble mener la course, lui qui n'est plus membre de LR depuis fin 2017 et l'arrivée à la tête du parti de Laurent Wauquiez. Officiellement, pourtant, aucun prétendant n'a donné de chiffres précis sur les parlementaires qui le soutiennent.

Barnier ouvre le bal des prétendants

Derrière le président de la région Hauts-de-France, c'est, surprise, Michel Barnier qui apparaît comme le plus soutenu. L'ex-commissaire européen a d'ailleurs été le premier à se plier à l'échange avec les élus LR ce matin. Un discours concis sur sa volonté de gagner ensemble, puis des questions sur ses priorités en tant que candidat ou la situation financière de la France. &quo...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles